1. Alice & Megan (5)


    datte: 20/09/2018, Catégories: Lesbienne, Auteur: Alessandra De Winter,

    — MEGAN - — Attends, t’as fait quoi ? Articula Zack, entre deux fous-rires. — Comment j’aurais pu deviner que son pote allait se pointer ? Me défendis-je. — Tant que c’était pas son mec. Bon, et qu’est-ce qu’il s’est passé ensuite ? — Il avait l’air plus choqué qu’en colère, en fait. Il l’a prise par le bras et il s’est barré avec elle, je l’ai pas revue depuis. Et c’était vrai. Depuis l’intervention de ce mec, je n’avais pas revue Alice, ni eu aucune nouvelle. Je ne m’en préoccupais pas assez pour aller en chercher moi-même, mais tout de même. Qu’est-ce que ce foutu John avait bien pu faire de ma blondinette ? — Mais... Comment il vous a trouvé ? Demanda mon ami. — Cette andouille lui a dit qu’elle devait aller rendre un devoir de Sciences. — Et alors ? — Elle ne suit pas de cours de Sciences. Zack repartit dans un nouveau fou-rire, et je ne pus m’empêcher de sourire à mon tour. Alice ne savait pas mentir, et d’un côté, ça la rendait encore plus marrante et mignonne. — Bon et tu vas faire quoi maintenant ? — J’en sais rien, mec. Cette blonde c’est juste pour passer le temps. — Rien d’autre, t’es sure ? Demanda-t-il. — J’ai dépassé tout ça, Zack. — Si tu le dis. Bon t’as finis de te préparer ? On va être à la bourre chez Melvin, la. J’ajustais une dernière fois mon débardeur rouge ainsi que mon leggings noir troué et enfilais mes bottes à talons. Je n’avais pas su quoi faire de mes cheveux et les avaient laissé détachés; ils tombaient sur mes épaules et jusque dans le bas de ...
    mon dos. Je me retournais face à Zack, les bras sur les hanches, attendant son avis. Assis sur l’un des poufs de mon salon et déjà totalement perché, mon meilleur ami me regarda de bas en haut avant de me lâcher un simple "Ça fera l’affaire". Je passais devant lui, feignant l’indifférence, et laissais tomber la brosse à cheveux que j’avais dans la main entre ses jambes. Il sursauta et se plia en deux. — Ça va je déconnais, t’es canon, dit-il recroquevillé en se tenant les bourses. Pour toutes réponses je lui adressait un sourire, fière de moi, et lui fis signe qu’il était temps d’y aller. Les soirée de Melvin faisait parties des meilleures organisée à la fac. C’était un mec de vingt-quatre ans, étudiant en fac de médecine, totalement financé par papa et maman. Ces derniers n’étaient d’ailleurs que très rarement chez eux, ce qui laissait tout son temps à leur fils pour ruiner la maison en leur absences. En ce qui me concerne, j’y allait principalement pour faire plaisir à Zack et pour l’alcool. Je n’étais pas particulièrement sociale et n’aimait pas trop me mélanger. Nous arrivâmes devant la grande maison qui accueillait la soirée, déjà bien remplie par une population d’étudiants totalement saouls. Après tout, il était déjà presque minuit. Après avoir réussis à nous frayer un chemin jusqu’à la cuisine, qui était la pièce la moins surpeuplée de la maison, Zack nous ramena une bouteille et c’est, assis sur le plan de travail, que la soirée commença pour nous. Certains étudiants ...
«1234...»