1. Vive le divorce ! (2)


    datte: 22/09/2018, Catégories: Inceste, Auteur: MasterLola,

    Aux environs de 3 heures du matin, Tom entendit la porte de la chambre d’amis dans laquelle il dormait s’ouvrir et se réveilla. Soudain, la lumière s’alluma et, malgré cet aveuglement inattendu, il put nettement distinguer la fine silhouette de Léna dans l’encadrement de la porte. Lajeune femme n’était vêtue que d’une culotte rose et d’un T-shirt blanc à motif qui moulait parfaitement sa somptueuse poitrine. Tom, qui ne portait quant à lui qu’un simple caleçon, trouvait la situation plus qu’ambiguë. — Qu’est-ce que tu fais là ? demanda-t-il innocemment. — Je netrouve pas le sommeil. Répondit Léna qui voyait chacune de ses nuits s’interrompre par une crise d’angoisse. J’ai besoin de parler. — On ne pourrait pas plutôt parler demain matin ? — Non, j’en ai envie maintenant. Sans même en demander la permission, Léna vint rejoindre son beau-père sous la couette, forçant celui-ci à se décaler. Heureusement le lit, prévu à la base pour accueillir plusieurs invités, était plutôt grand. — Dis Tom, ça ne t’effraie pas ? — De quoi ? — Qu’on se quitte, l’idée qu’on ne va plus se voir ? — On va se revoir. Tu sais, c’est pas parce qu’on se sépare avec Noémie que toi et moi on ne pourra plus se côtoyer. — Tu m’inviteras dans ton nouvel appartement ? demanda la jeune fille dont le moral semblait remonter. — Mais bien sûr ! Ravie, Léna enlaça Tom de joie, ce qui le mit un peu mal à l’aise compte tenu des événements survenus plus tôt dans la journée. Après tout, il n’était qu’à quelques ...
    centimètres de la poitrine qu’il avait vue nue quelques heures auparavant. — Est-ce que je peux dormir là ce soir ? Je me sentirais mieux. Dit-elle après avoir relâché son emprise. — Euh... d’accord. D’ordinaire, il aurait sûrement refusé mais ce soir, c’était différent. Malgré sa masturbation (dont le mouchoir planqué sous le lit prouvait qu’elle avait eu lieu), sonexcitation était revenue et il ne se sentait plus maître de ses paroles, comme souvent avec les femmes qui lui plaisaient. Mais mince, que faisait-il ? Jouait-il à un jeu dangereux ? Après s’être correctement placée, Léna éteignit la lumière grâce à un second interrupteur situé au-dessus du lit. Toutefois, la pièce était encore relativement bien éclairée par la pleine Lune, ce qui exposait encore plus Tom à la vue de ce corps qu’il désirait tant. Son sexe se mit progressivement en érection dans son caleçon, ce qui le gênait considérablement. De peur que sa belle-fille le ressente, il se tourna face au mur. Par malchance, il se rendit compte que ses fesses touchaient les siennes. "Et merde" pensa-t-il. Ce fessier rebondi et ferme éveillait chez lui du désir, et rappelait à sa mémoire les souvenirs de sodomie avec Noémie. Finalement, corrompu par sa libido, il prit la décision de reprendre sa position initiale. Saverge, à travers son caleçon, effleurait le tissu de la culotte de Léna. Peu à peu, il s’en rapprocha, faisant pression sur ce barrage rose. Cela ne manqua pas de réveiller Léna, qui tourna la tête vers son ...
«123»