1. Aux archives


    datte: 22/09/2018, Catégories: Anal, Lesbienne, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: elenamark,

    Une fois par an, je dois faire de l’archivage . Tous nos documents sont stockés dans le sous-sol d’un bâtiment indépendant de nos bureaux. Les archives sont partagées avec d’autres entreprises. La pièce est plutôt grande avec les classiques rayonnages pour ce genre de local. Une table et trois chaises à l’entrée mais aussi dans le fond de la salle, d’autres box avec une porte que l’on peut verrouiller. La porte principale se ferme automatiquement et un radar commande l’éclairage.Habituellement, je ne passe qu’une à deux journées dans le box réservé par l’entreprise, mais cette fois ci se sera beaucoup plus long, car je dois faire le tri complet afin de libérer de la place. Aussi je pense en avoir pour minimum une semaine.Le lundi matin j’arrive vers 8 h 30. Je descends au sous-sol, entre dans la pièce principale, la lumière est automatiquement allumée. Puis je vais au fond à gauche, j’ouvre notre box, une pièce de 25 m² à peu près . Là, j’allume , installe mon ordi sur une petite table prévue à cet effet et commence mon travail. J’ai bien prévu de la musique et des oreillettes, mais ce sera pour lorsque j’aurais pris le rythme. Je commence dans le silence absolu. Plus de mouvement, la lumière de la pièce principale s’éteint. Il est 11 heures lorsque j’entends la porte principale s’ouvrir et vois les puissants néons de la grande pièce s’allumer. Quelqu’un vient de rentrer. J’attends quelques minutes, personne ne vient me voir. Je vais tout de même signaler ma présence.Lorsque ...
    j’arrive au bout de la rangée ,en face de l’entrée, je vois deux femmes en train de s’embrasser, je fais un pas en arrière et me cache derrière le rayonnage. La plus grande des deux parait plus âgée .Elle est habillée très classique un chemisier rose, un tailleur noir, de hauts talons, ses cheveux châtains coiffés en chignon. L’autre, je la vois de dos, parait nettement plus jeune. Elle porte un jean et un teeshirt gris clair, ses longs cheveux noirs lui arrivent jusqu’aux fesses.La plus grande retire sa culotte, s’assoit sur le coin de la table et remonte sa jupe. « Déshabille-toi complètement ! « dit-elle. L’autre s’exécute et retire tous ses vêtements, qu’elle pose sur la table. Elle est toujours de dos, elle est fine, gracieuse, je ne vois que le bas de ses fesses qui paraissent fermes et rondes. La plus grande, que je vois nettement mieux maintenant doit avoir une bonne cinquantaine d’année. Elle n’est pas vraiment jolie, maquillée de façon excessive. Elle déboutonne son chemisier , dégrafe son soutien gorge par devant, deux gros seins lourds tombent sur son ventre. Ses mamelons forment de larges disques bruns, j’ai peine à y discerner ses tétons. Elle se penche sur le côté et retire de son grand sac à main une ceinture qu’elle passe au cou de la petite qui elle relève ses cheveux.« Mets- toi à quatre pattes et viens me lécher ma fille » dis t’elle en se mettant debout les jambes écartées. La jeune femme obéit « Oui Madame ». Je vois bien maintenant son petit cul mat et ...
«1234...»