1. Le réveil


    datte: 23/09/2018, Catégories: fhh, extracon, copains, grossexe, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, Oral, Oral, 69, fdanus, fsodo, confession, Auteur: Kristal,

    Le bip lancinant de mon téléphone portable, posé sur ma table de nuit, m’arrache au sommeil, à un rêve chargé de douceur, de tendresse et de jouissance folle ! J’ouvre un œil dans l’obscurité de la chambre. La lumière du jour qui se lève filtre au travers des lattes du volet légèrement entrouvert. Une main chaude et douce repose sur l’arrondi de ma hanche. Un souffle tiède caresse la peau de mon cou. Mon esprit émerge lentement des brumes du sommeil lorsque je glisse un doigt sur le petit écran lumineux. — Allô, mon amour Tu dors encore ? Désolé de te réveiller aussi tôt, mais je n’aurai plus le temps de te faire un coucou plus tard.— Hummm— Bon, tant pis, je te laisse dormir, j’essaierai de te téléphoner dans la journée. Bisous, mon cœur ! Cette fois je suis réveillée ! Cette main, ce souffle, cette présence dans mon lit ce n’est pas Alain, mon tendre mari, mais Jeff, devenu mon amant Les longues et torrides vagues de plaisir qu’il m’a offertes cette nuit remontent à la surface de mon cerveau embrumé. J’avais pourtant décidé que rien ne se passerait entre nous, craignant son manque de discrétion. Je m’en étais ouverte à Alain, lui avouant aussi que Jeff m’avait clairement laissé entendre qu’il me désirait. J’avais moi aussi un petit (voire un gros ) penchant pour lui. Mon amour m’avait presque incitée à franchir le pas, car, selon lui, Jeff n’irait pas se vanter de cette aventure, trop heureux de partager quelques heures intimes avec moi et, éventuellement, de pouvoir ...
    récidiver. Tout à coup, je me retrouve à hier en début de soirée. En quelques secondes le film de ma nuit se déroule sous mes paupières closes. Mais non seulement de ma nuit, car la soirée fut quasiment délirante elle aussi. Je vais tenter de vous la résumer. Je m’abstiens de me présenter, car vous avez déjà subi maintes fois ce genre de chose. Souvenez-vous simplement que mon petit bar-restaurant est toujours aussi peuplé et que certains clients sont devenus des amis (quelques clientes aussi, d’ailleurs ). Donc, hier soir, à la fin du service, un peu avant la fermeture, je vois arriver quatre de mes clients habituels, quatre hommes d’une cinquantaine d’années. Daniel et Robert sont accompagnés de leurs épouses, Sylvie et Céline. Les deux autres, Jeff et Coco, sont des célibataires endurcis. Ils ne se présentent quasiment jamais accompagnés dans mon commerce. Je les soupçonne fort de le faire volontairement afin de faire preuve de leur liberté et, éventuellement, de tenter leur chance vis-à-vis de moi. Ils savent pourtant que je suis mariée, mais bon c’est de bonne guerre ! Je ne saurais leur en vouloir, appréciant leurs compliments, leur gentillesse et surtout le respect dont ils font preuve. Je dois d’ailleurs avouer que si Coco m’est très sympathique bien qu’un peu extravagant, Jeff ne me laisse pas insensible. Du haut de ses presque deux mètres, avec sa carrure imposante, il me couve d’un regard d’une douceur qui contraste avec l’impression de puissance que sa silhouette ...
«1234...14»