1. Mamie Geneviève (13)


    datte: 24/09/2018, Catégories: Inceste, Auteur: yphos,

    Mamie Geneviève 13 Le lendemain, je me réveille avant Sabine. Je la regarde avec intérêt. C’est vraiment une jolie femme ! Je me penche sur son visage et dépose un léger baiser sur ses lèvres. Encore ensommeillée, elle a un sursaut de surprise. Elle ouvre les yeux et réalise que nous avons dormi dans le même lit. Non, elle n’a pas rêvé ! La veille, nous avons fait l’amour entre femmes ! Et, de plus, elle a couché avec son fils ! Elle se blottit contre moi et m’enlace la taille d’un bras. Nos corps se pressent l’un contre l’autre avec passion. Après cette étreinte de quelques minutes, nous optons pour nous lever et nous habiller. N’ayant pas prévu de rester dormir ici, je ne dispose pas de rechange et suis obligée de porter les mêmes vêtements. Je préfère toutefois, ne pas mettre de culotte, la mienne étant un peu trop souillée, j’ai tellement mouillé la veille ! Et puis, après tout, c’est agréable de marcher ainsi, la chatte à l’air ! En moi-même, je me dis que je n’aurais jamais osé faire ça auparavant Nous prenons le petit déjeuner, les yeux dans les yeux, et elle finit par dire : - Tu ne m’en veux pas de ce que je t’ai dit hier soir, à propos de ton mari ? — Pas du tout ma chérie ! - Il faut que je te dise, je ne me reconnais plus ! J’ai fait des choses horribles hier ! - Au contraire, tu te découvres ! Ce que tu as fais, t’a libérée. Je suis passée par là également, hélas trop tardivement ! - Mais avec mon fils, que vais-je faire ? Je suis allée trop loin, tu ne crois ...
    pas ? - Ne t’inquiètes pas, Bastien t’aime énormément. Il ne pense qu’à toi ! Il ne veut que toi ! - C’est embarrassant ! C’est mon fils tout de même, ça ne se fait pas ! - Laisse-toi aller ma chérie, lâche prise ! Bastien est un bon amant, il faut juste que tu lui apprennes à être un peu moins fougueux ! Et puis, Bastien n’a plus besoin de moi. J’ai David ! En ce qui concerne ton fiston, je vais tout te raconter Je lui narre tout, sa réputation de puceau auprès de ses amis (ce que je voulais dire à Sabine, la veille), son regard entre mes jambes, ses attouchements, son premier baiser, la première pénétration de sa mère imaginaire, ce rôle d’usurpation de son identité, qui m’a bien plu au demeurant Sabine est bouleversée de ce que je viens de lui révéler, elle me répond : — Il faut que je te confie quelque chose : Je n’ai jamais connu d’autres hommes, même si on m’a souvent draguée. Je Je ne sais pas m’y prendre. Bastien a été le premier depuis Elle hésite à dire la suite de sa phrase - Depuis mon mari ? Elle acquiesce d’un signe de tête. — En tout cas tu as sacrément aimé faire l’amour avec lui ! Comme tu as joui ! Pas vrai ? Elle est rouge de honte, mais l’admet. Pour ma part, je lui narre presque tout des relations incestueuses que j’ai eues avec ma fille et ses enfants. Mes propos et le ton enjoué que j’utilise permettent de la déculpabiliser, même si elle émet des ‘oh !’ de surprise pour certains détails que je relate. Petit à petit, elle accepte sa nouvelle situation. ...
«1234...»