1. Rencontre avec un couple pervers


    datte: 25/09/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Hardcore, Transexuels, Auteur: alexvicious,

    gémir, mais nous n’en sommes pas encore là.J’ouvre doucement le zip de mon body, ma queue raide se dresse alors, profitant de l’espace que je lui laisse. Quand je vois le regard lubrique de Nathalie qui scrute ma bite avec des étoiles dans les yeux je redouble d’excitation en me disant « ma salope, tu vas y avoir droit ». Mais avant cela, j’att**** Jacques par les cheveux et lui dit « fini de jouer petite lope, tu vas te rendre réellement utile », toujours en le maintenant par les cheveux, je le force à approcher son visage de ma queue, je lui frotte le visage dessus. Puis en le lâchant, je lui ordonne « Suce maintenant salope, montre-nous que tu n’es qu’une fiotte suceuse, et fais ça bien ! »Nathalie trépigne. Voir son mari engloutir mon gland dans sa bouche la rend dingue. « Vas-y éructe-t-elle, oblige le ce bâtard, fourre-lui ta queue au fond de sa bouche de pédale, défonce-lui » Et voilà qu’elle regarde en glissant sa main dans sa culotte et en se branlant comme une salope. « Vas-y dit-elle. Suce comme une pute sale fumier, bouffe bien la bonne queue, regarde quelle salope tu es, tu aimes ça ça se voit, tu n’es qu’une pauvre merde bonne à avaler du foutre », et son langage de charretier reprend de plus belle quand j’att**** la tête de Jacques à deux mains pour l’obliger à me prendre en bouche au maximum jusqu’à la base de ma queue. Alors qu’il étouffe et recrache en tentant de ne pas vomir elle lui prend la tête d’une main et l’oblige à bouffer ma queue tandis ...
    qu’elle se branle maintenant en se déchaînant sur sa chatte.L’effet est saisissant, « Madame » devient une vraie poissonnière, elle gueule des insultes à son mari, elle n’est plus la même, comme si son éducation venait d’être totalement oubliée. « Suce pauvre pédé, suce la belle bite tu n’es bon qu’à ça, avale tout fils de chienne, fais comme ta mère faisait, avale de la bite, c’est de famille, vous êtes tous des suceurs de bites chez les xxxxxxxx ! ».Son changement de personnalité m’impressionne, la belle dame distinguée est maintenant d’une vulgarité impressionnante, et se faisant elle sort sa magnifique poitrine de sa guêpière, me la fout sous le nez « Tiens, tout ça c’est pour toi, pas pour cette sale fiotte incapable de bander avec sa queue de vermisseau, profite, toi tu bandes, tu es une femme et tu bandes 10 fois plus que ce bâtard ».Elle repousse alors son mari violemment et sa bouche se jette sur ma queue, elle me suce en bavant comme une truie, tellement fort qu’elle me fait mal cette salope. « J’aime ta bite Alex, c’est une bite comme ça que je veux dans mon cul et dans ma chatte, pas une queue de fiotte ! ».Elle s’installe alors face à moi à califourchon « Baise-moi, montre-lui comment on baise une femme à ce bâtard ».J’ai à peine le temps de mettre une capote qu’elle chevauche déjà ma queue. Ses cris vont alerter tout l’immeuble « Vas-y, défonce-moi la chatte avec ta grosse bite, fourre moins bien à fond, baise moi je suis à toi ». Et elle s’agite, ses gros seins ...
«1234...7»