1. Rencontre avec un couple pervers


    datte: 25/09/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Hardcore, Transexuels, Auteur: alexvicious,

    brinqueballent sous mes yeux, je les prends à pleine main et je lui bouffe littéralement tandis qu’elle continue ses va et viens en s’empalant de tout son poids. Ma queue est un véritable bout de bois, elle m’embrasse maintenant en bavant, sa langue s’introduit dans ma bouche, c’est une vraie nymphomane en rut que j’ai au bout de la bite. Finies les petites manières, j’ai affaire à une grosse salope vulgaire.Au bout de 10 minutes, elle se lève, se retourne sur le canapé « Encule-moi Alex, montre à ce pédé à petite bite comment on encule une femme ».Elle bave une bonne giclée de salive dans sa main et se lubrifie l’anus, puis fouille sa chatte et mouille à nouveau sa rondelle puis se rentre deux doigts dans le cul d’une traite.La vue de ce cul magnifique et bronzé, ses bas, sa guêpière d’où pendent ses gros seins, ses talons, tout cela me rend folle (il est vrai qu’il y a 20 ans je bandais bien plus qu’aujourd’hui, mais là, cette salope me fait triquer à en avoir mal).« Vas-y Alex, pine-moi sans hésiter, mon cul n’attend que ça, voilà 3 mois que je dois me contenter de la petite queue de ce petit pédé, je veux une vraie bite, bourre-moi, fourre-moi, je n’en peux plus d’attendre » dit-elle en regardant son mari.Comment résister à un tel appel, surtout en voyant ses mains écarter sa rondelle, son gros cul est un appel à la bite, je ne me fais pas prier et je rentre sans effort, madame à visiblement de l’expérience. Elle lâche tout de même un petit cri, mais reprend ses propos ...
    orduriers à peine suis-je au bout. « Vas-y, défonce moi le cul, baise-moi comme une chienne, depuis le temps que j’attends ça, montre à cette lopette comment on encule une femme, ramone-moi, éclate-moi le cul, encule-moi Alex ».Cette salope m’a mise en transe, je l’att**** par sa guêpière pour bien la maintenir et je la tringle comme jamais, je me mets moi-même à utiliser un langage cru. - Tu l’aimes ma queue bien au fond de ton cul de salope, c’est bon la bite hein ? Tu en veux encore sale pute, tu veux de la bite, je vais t’en donner !Je sens alors la main de Jacques se glisser sous mes couilles, mes bourses ballottent dans sa main tandis que je tringle sa femme, c’est très agréable. Il se penche pour mieux voir ma queue s’enfoncer au plus profond de sa femme, il la regarde aller et venir en branlant sa petite queue de sa main libre. Le vicieux est super excité, il me donne l’impression que je baise sa femme comme une chienne avec une procuration de sa part. Il se branle vigoureusement tandis que sa femme lui jette parfois de petits coups d’oeil, et à chaque fois elle reprend son langage de charretier.Au bout d’un quart d’heure elle se dégage de ma queue, se retourne pour me la sucer, la prend en main et se lève « vient m’enculer debout », et elle m’entraîne dans la cuisine. « Défonce-moi debout comme une pute. Montre-lui comment tu baises les putes ». Et me voilà à la limer à nouveau, elle debout légèrement penchée sur le plan de travail se maintenant fermement. Son mari ...
«1...345...»