1. Business à Barcelone - 1 / 7


    datte: 25/09/2018, Catégories: fh, fbi, hplusag, Collègues / Travail, voyage, amour, cérébral, nopéné, portrait, Auteur: Francois77,

    Comme chaque année leMobile World Congress de Barcelone était l’occasion pour les grandes entreprises de présenter leurs innovations et inviter leurs plus gros clients au salon. En marge de ces grands évènements officiels se nouaient des discrètes réunions stratégiques et des négociations entre les gros opérateurs et les industriels des Telecom. C’est dans ce contexte que François, Directeur commercial d’une multinationale, s’apprêtait à débarquer en début de semaine depuis Paris. Objectif visé, la signature du contrat dont il supervisait les négociations depuis des mois avec un gros client espagnol particulièrement coriace. Ce contrat-là signifierait dix-huit mois de travail pour la boîte, et accessoirement, pour François, une prime de résultat avec beaucoup de zéros à la clé. Tout l’encadrement de l’entreprise qui était dans la confidence comptait sur lui et ce contrat. C’était le sujet de conversation principal aux machines à café à l’étage de la Direction. Et malgré les instructions de discrétion, le bruit commençait à se répandre dans l’entreprise au risque que cela n’arrive à la concurrence. François était un homme de challenges et il était bien décidé à rentrer à Paris avec ce contrat pour y être reçu en héros. Ne restait plus qu’à le signer Les aspects techniques étaient ficelés depuis longtemps. Pour les aspects commerciaux, le Directeur financier lui avait donné tous les éléments de marge à obtenir pour qu’il puisse prendre les décisions nécessaires. Ne restaient ...
    plus que les aspects juridiques. Certes, il avait sur place à Barcelone des collaborateurs de l’antenne commerciale locale censés l’aider, mais son expérience lui avait appris à protéger ses arrières. C’est pourquoi il avait demandé à son ami et collègue Directeur juridique de lui mettre à disposition le meilleur membre de son équipe pour l’accompagner et le seconder. — T’inquiète François, je t’affecte ma nouvelle arme secrète. Tu m’en diras des nouvelles Je te résume le profil : travail, ambition, discrétion. En fait de meilleur, ce fut « une meilleure » François ne connaissait pas Isabelle et n’avait pas encore eu l’occasion de travailler avec elle. Il aurait été incapable de mettre un visage sur son nom. Lorsqu’elle se présenta dans son bureau, le vendredi précédant le départ, sa première réaction fut de se dire qu’on avait oublié de lui préciser qu’elle était également jeune et jolie Il se voulut discret en l’examinant des pieds à la tête. Une petite blonde fine aux yeux verts, coupe au carré tendance catho versaillaise à qui il donna entre vingt-cinq et trente ans. Il crut la voir rougir et se décontenancer une fraction de seconde. En vraie professionnelle, la veille au soir, Isabelle avait passé la nuit à faire des recherches sur son Directeur commercial, faisant le tour d‘Internet et des réseaux sociaux pour mieux connaître le bonhomme. Elle se pensait armée pour l’affronter. Elle s’en voulut donc beaucoup de se sentir flancher en avançant vers cet homme, assis à son ...
«1234...»