1. Mes cousines Muriel et Sophie, et leur maman Geneviève (2)


    datte: 28/09/2018, Catégories: Inceste, Auteur: sifeminin,

    Salut c’est votre folle de lycra Dans l’épisode précédent, je vous racontais comment ma maman m’avait envoyé trois mois, en vacances chez ma tante Geneviève et ses deux filles Muriel et Sophie. Durant le voyage, en voiture pour me rendre au domicile de mes cousines et leur maman, j’ai été assez impressionné par l’attitude très libérées de mes cousines à mon égard avec l’aval de leur maman. C’est ainsi que j’ai qui le droit de me faire caresser et embrasser chastement pendant le trajet, j’ai surtout découvert à cette occasion que ma mère et ma tante communiquaient beaucoup entre elles. Le jour même, arrivé chez ma tante, je me suis retrouvé à faire un cunnilingus à chacune de mes cousines pendant que ces dernières s’occupaient de mon petit trou. Pour la première fois de ma vie j’éjacule et sans toucher à mon sexe juste par des attouchements qui m’étaient prodigués au niveau de mon issue de secours. Juste après cela, elles m’ont fait enfiler une jupe très douce qui m’arrivait juste au-dessus des genoux et c’est à ce moment-là que ma tante est arrivée dans la chambre. — Cela tombe bien mon petit Franck que tu sois habillé ainsi, car je tenais à faire une petite mise au point pour les vacances avec toi. — À partir de maintenant, les affaires que tu as apporté, tu repartiras avec dans trois mois sans y avoir touché. — A partir de maintenant tu n’auras plus de slip, tu ne porteras que nos culottes usagées que tu iras chercher dans le bac à linge sale. — Vu que tes cousines et moi ...
    sommes plus grandes que toi, tu dois pouvoir rentrer dans tous nos vêtements. — Il y a deux solutions, ou tu t’habilles en fouillant dans nos garde-robe ou c’est nous qui te préparons de quoi t’habiller tous les matins. Pendant que ma tante me présentait les choses, mes cousines en profitaient pour me caresser. J’étais surtout en train de me demander, dans quelle foutue galère je venais de me mettre pour trois mois. — Maintenant que tu es majeur, sache que dans la maison je ne veux que des filles. — Nous avons toutes les trois nous charger et de ton éducation pour faire de toi une fille formidable. Ma tante avait eu l’intérêt de ne pas tourner autour du pot, je savais à quoi m’en tenir pour les trois mois à venir. — Viens dans ma chambre, je vais te faire essayer des escarpins qui devraient être à la taille, car nous avons la même pointure. Tel un robot je l’ai suivie, elle a fermé la porte derrière nous, sans doute pour nous assurer une certaine intimité. Elle m’a pris par la main puis est allée s’asseoir sur son lit, puis comme le firent mes cousines tout à l’heure, elle a écarté les jambes pour m’inviter à lui faire sa toilette intime. Au préalable elle m’a demandé de lui retirer sa culotte, de la sentir et la lécher devant elle, ensuite seulement j’ai besoin de passer aux choses sérieuses. Décidément ces trois mois de vacances étaient appelés à se transformer en cours d’éducation sexuelle accélérés, moi qui me cantonnais au théorique et au platonique jusqu’à maintenant, je ...
«1234...7»