1. Repas d'affaire avec ma femme chez son patron (2)


    datte: 30/09/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: sifeminin,

    Salut c’est votre folle de lycra Dans le chapitre précédent je vous racontais comment ma femme Patricia m’avait fait prendre goût au travestissement avec dix ans de mariage. Son caractère avait fait de moi un homme soumis et obéissant, c’est elle qui m’habillait en femme dès que je rentrais à la maison. J’y avais pris goût à tel point que je ne pouvais plus m’en passer, j’aimais mettre en femme à tel point que ma femme me traitait comme telle. Puis un jour elle m’a informé que nous étions invités à déjeuner le samedi soir d’après, Patricia s’était faite inviter chez son patron Claude et sa femme Muriel. Le jour venu, nous sommes arrivés à l’heure dans leur maison de maître qui était vraiment remarquablement aménagée. Ils nous ont fait visiter leur maison que nous avons pris grand plaisir à découvrir. Rapidement je me suis trouvé isolé avec le maître de maison, tandis que Muriel partait faire visiter le jardin à ma femme. Claude s’est mis à me coller et rapidement j’ai pu constater que je lui faisais un effet monstre, il ne lui a pas fallu longtemps pour me dévêtir et constater que j’étais habillé en fille en dessous de mes vêtements de tous les jours. Débarrassé de mes vêtements masculins, il m’a emmené dans la pièce spacieuse où se trouvaient les vêtements de sa femme; je ne sais pas comment mais Muriel est arrivée rapidement pour constater ma tenue. J’étais là, tel un oiseau effarouché, devant ce couple dans ma tenue féminine, quand ma femme est arrivée elle aussi. Claude ...
    nous a quitté et les deux femmes se sont chargées de pousser dans le détail mon travestissement. J’étais vraiment très excité d’être ainsi vêtu devant une deuxième personne, car c’était la première fois qu’une autre femme me voyait ainsi paré. Après s’être bien chargées de ma féminisation, nous sommes descendus retrouver Claude qui nous attendait assis dans le canapé. À notre arrivée, Claude s’est levé et je me suis retrouvé en femme devant un homme désireux de moi. C’est la maîtresse de maison qui m’a invité à m’agenouiller devant son mari, chose que je fis bien évidemment. Les femmes se sont chargées de libérer le monstre et c’est Patricia qui m’a approché de ce dard que j’allais bientôt prendre en bouche. Pour la première fois de ma vie j’allais goûter à un sexe d’homme et c’était sous le regard de ma femme et de celle du propriétaire. Cet appendice typiquement masculin, de grande taille, était en train de pénétrer ma bouche et je me laissais faire. L’odeur de son boxer et surtout de ses poils pubiens ne me laissaient pas indifférent, il n’y avait pas de doute, j’avais affaire à un mal dominant. Maintenant sa pilosité me chatouillait les narines, mais surtout son sexe entier était dans ma bouche et j’avais du mal à complètement le contenir. Je cherchais le regard approbateur de ma femme mais je croisais surtout celui de Claude satisfait. Patricia se chargeait maintenant de guider ma tête en la faisant aller et venir sur le sexe dressé de Claude qui avait l’air de vraiment ...
«1234...»