1. Ma mère me tente (2)


    datte: 02/10/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Aurus,

    Le lendemain matin, je descendais dans le salon et trouvais ma mère en combinaison noire, très courte, en train de vaquer à ses occupations dans la maison. Ses courbes et surtout sa chute de reins étaient mises en valeur. Elle avait également un décolleté qui faisait ressortir sa poitrine. Je lui fis la bise, difficile pour moi de ne pas la prendre dans mes bras et de passer mes mains sur son corps. C’est ce que je commençai à faire timidement mais elle se retira. Je m’assis dans le salon, et elle vient s’accroupir quasiment devant moi avec une éponge à la main pour nettoyer la tache de sperme que j’avais laissée la veille sur le tapis. — Ah tu vois je suis obligée de nettoyer tes méfaits dit-elle avec un sourire étincelant — Euh oui maman, je suis désolé d’avoir tout laissé tomber par terre — Eh oui tu avais très envie je crois non ? — Oh oui, à te voir devant moi ça m’a été impossible de me retenir tellement tu es euh je veux dire euh belle — Hi hi dis donc à ce point-là ? Elle rit et partit s’habiller. Elle s’habillait pour aller travailler de manière assez classique : tailleur ou bien robe et sandales. Je restais seul la journée à m’occuper du jardin, bricoler, lire En fin de journée elle rentra, elle était éreintée et alla se changer. En la voyant redescendre j’ai eu le souffle coupé. Elle avait mis un short rose très court et moulant, qui lui dénudait la moitié de ses fesses. Elle portait également un haut moulant de la même couleur qui faisait ressortir sa poitrine. ...
    Pour couronner le tout elle avait mis du rouge à lèvres rouge vif et des lunettes de soleil en forme de cœurs. Elle avait une natte sur le côté. Elle était très voyante. Elle aurait rendu fou de désir n’importe quel homme. Elle resta un moment à tourner dans la maison, je la regardais de manière hallucinée. Ce fut un choc de la voir prendre sa voiture. Où allait-elle ? — Où vas-tu ? lui demandais je ? — Je vais faire des courses en ville dit-elle en baissant sa vitre. Je réfléchis quelques instants et je la suivis avec mon vélo en essayant de la rattraper. Peine perdue. En arrivant en ville bien après, je vis que sa voiture était garée sur la place du marché. Il me fallait maintenant là retrouver dans une des boutiques avoisinantes. J’ai essayé le libraire, le pharmacien puis le bureau de tabac personne ! Il ne restait plus que la supérette. Je rentrais dans le magasin, je fis le tour, je la vis derrière le rayon des fruits, un homme était à côté d’elle. De la façon dont ils étaient placés on ne voyait que leurs têtes. Il fallait faire le tour du rayon pour les voir entièrement. C’est que je fis. Alors là cela dépassait l’entendement ! L’homme, que je ne connaissais pas, lui parlait à voix basse dans l’oreille et lui pelotait littéralement les fesses alors qu’elle choisissait ses fruits. Je suffoquais, car elle se laissait faire par l’homme comme si de rien était Elle l’écoutait un léger sourire aux lèvres et les yeux dans le vague. L’homme avait un regard étrange, les yeux ...
«1234»