1. Libertine


    datte: 02/10/2018, Catégories: Hardcore, Partouze, Sexe interracial, Auteur: michelemimi,

    D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours préféré la compagnie des hommes à celle des femmes, même si j'ai goûter aux plaisirs saphique.Petite déjà, j’aimais jouer au docteur avec les garçons.Étudiante, j'étais ce qu'on peut appeler une collectionneuse. D'autres par sexisme ou jalousie me traitaient de salope. Je suis une dévoreuse de mâles, toujours en quête de nouvelles bites, de nouveaux corps de mecs pour assouvir ma libido insatiable. Je ne suis bien qu'avec une bite dans la bouche où ailleur.Mon mari est parfaitement au courant de mon appétit sexuel et il sait qu'il a épousé une femme chaude comme la braise. Il en profite et nous formons un couple libertin. Nous allons régulièrement dans lieux de rencontres coquines, plage, parking etc.... Mon homme aime me regarder être prise par des inconnus et me prête volontiers à d’autres hommes.Sous l'autorité amoureuse de mon mari candauliste, je suis devenue allégrement une adepte des gangbang. Mon homme adore me voir prendre mon pied défoncée par de belles bites et me faire couvrir de sperme.J’ai aujourd’hui cinquante ans. Ma vie sexuelle est bien remplie et je continue à y penser presque constamment. Bien sûr, je ne passe pas mon temps à baiser. J'ai d'autres obis, la moto, la photo, les voyages. Mais le sexe est toujours présent dans ma tête. Je serais un homme, on dirait que j'ai une bite à la place du cerveau.Bien sûr, j’ai déjà fait l'amour avec des femmes et j'y ai pris beaucoup de plaisir.Mais il n’y a rien à ...
    faire, j'adore sentir une bite vibrer dans ma bouche et me remplir profondément.Juste un petit bémol même si je me laisse faire, je n'aime pas trop la sodomie. J’aime les hommes avec de bonnes grosses couilles munis de gros mandrins, qui déchargent leurs flots de foutre dans ma bouche, sur mon visage ou sur mes seins. J’aime sentir le foutre chaud sur ma peau ou couler de ma chatte.Je pense que les mecs ne s’y trompent pas. Quand ils me voient, il émane de moi une certaine sexualité. Ils sentent la femme avide de sexe et j’adore sentir leur désir.Je suis une partouzeuse soumise à mon homme. Mais je suis tout sauf une victime. J'adore ma condition et me faire mettre.Les hommes m’utilisent, c’est vrai. Mais ils auraient tords de se priver. Je suis comme un fantasme vivant pour certains, comme un vide-couilles pour d’autres. J’en ai conscience. Mais, rassurez-vous, moi aussi je sais utiliser les mâles comme des jouets sexuels. Cela ne veut pas dire que je ne les respecte pas. Cela veut juste dire que nous nous échangeons nos corps, le temps d’un moment de plaisir. Entre adultes consentants.Nous avons l'habitude d'aller dans un secteur de dunes où les rencontres et les exhibitions sont chaudes. Ce jour là, J’étais déjà venue avec mon mari, pour montrer mon cul et mes seins aux mateurs. Mais cette fois, alors que je masturbe devant eux, mon homme décide de pousser le bouchon plus loin.Il me met un collier et une laisse devant les voyeurs. Il me prend en photo ainsi offerte. Puis il ...
«123»