1. La vengeance de Sandrine


    datte: 02/10/2018, Catégories: fh, ff, grp, vengeance, vidéox, Oral, Oral, fist, pénétratio, Partouze, vengeance, Auteur: Marika,

    Mon amie Paty, la Belle Je ne serais plus rien sans elle, sans Paty Mon mari m’a détruite Mariée depuis plus de dix ans, deux beaux enfants, je n’aurais jamais pensé le trouver dans une vidéo d’un site X amateur bien connu Il m’a fait ça, le cochon, avec un homme jeune et une jeune femme, sans doute mis en relation tous les trois grâce aux petites annonces de ce site Et cet idiot qui oublie son portable juste dans notre chambre Ma curiosité fait le reste, lorsqu’un message vient me réveiller. Dans ce genre de vidéo, pas de mise en scène complexe, on va direct au but : baiser, jouir, exciter les internautes Un plan à trois sans complexe, débridé, immonde lorsque c’est son mari que l’on voit te tromper en direct, jouir dans la chatte d’une femme excitée Deux hommes, chacun sa vie, elle accepte tout, devant derrière, juste quelques râles pour faire vrai, et des gémissements lorsque le plaisir monte et que l’on voit le sperme jaillir à grands jets, entre ses seins Et puis ça recommence, caressée par les deux hommes, ensemble, baisée par les deux trous, leurs sexes en gros plan, et la super caméra qui filme au ralenti, deux sexes enfichés, deux bites énormes, elle qui en jouit en se pinçant les seins Le sperme omniprésent, une chatte qui coule, un anus distendu, des visages heureux, d’avoir baisé autant Tout cela me dégoûte. Tout ce que je lui ai refusé, moi si prude au lit, il l’a eu avec une autre et le fait partager à tous Voilà, minute par minute, seconde par seconde pour ...
    les actions rapides, je peux vous la décrire, cette vidéo immonde, rapporter leurs paroles, celles de trois adultes, en train d’être filmés dans un film porno, où le sexe est le roi, et les textes si pauvres, que d’onomatopées, que j’ai aucune peine à mémoriser Paty, tu es mon ange, j’étais désespérée, je pleurais en silence Tu es venue me voir, m’a prise dans tes bras, puis dans ta voiture j’ai raconté tout ça Tu n’as rien dit. Silence de mort, tu connais mon mari, dans les fêtes de fin d’année Mes larmes ont séché, tu m’as dit : — Je t’en prie, tu auras ta revanche, tu vas bien te venger, il l’aura bien profond, puisqu’il aime ça. On va s’en occuper, crois-moi je vais t’aider, je t’aime comme une amie, je ne vais pas rester sans rien faire. Je n’étais pas tranquille en rentrant chez moi, avait-il réagi à cet oubli idiot, ou bien allait-il faire le lâche et ne pas m’affronter pas, attendant que je craque si je suis au courant ? En fait, c’est bien cela, aucune vague, pas un mot pour au moins savoir si j’ai vu son portable, ce matin, en partant ou espère-t-il que sa femme change pour devenir la salope qu’il fantasme Paty, tu es la meilleure, je vais suivre tes conseils, on va construire un scénario, mais pas que, je veux le mettre au pied, le piétiner Sandrine va s’en charger ! La revanche Quelques jours plus tard, on se trouve au vestiaire — Ah, j’allais t’appeler J’ai pensé à toi toute la nuit passée Il a agi en douce, fait son coup dans ton dos. Tu vas lui jouer la seconde ...
«1234...14»