1. le coach de l'équipe de natation (7)


    datte: 02/10/2018, Catégories: Partouze, Auteur: mlkjhg39,

    LES AVENTURES DE PATRICK Abusé par mes 2 équipes de natation synchronisée. Suite. Résumé des épisodes précédents. Les filles se sont liguées ensemble pour savoir si la légende qui courre sur leur coach est vrai. Elles le piègent et découvrent que la réalité est au-delà de leurs espérances mais elles lui ont fait prendre un stimulant sexuel si puissant qu’il n’arrive plus à débander. Mais vu qu’il a quatorze filles à contenter, il lui faudra aller au-delà de ses limites. Récit de Patrick. Je commence à accuser la fatigue, Brigitte s’est assise sur ma poitrine et a pris ma tête entre ses cuisses, elle offre sa chatte à ma bouche, ma langue lèche son clito tout dur et la fait hurler de plaisir pendant que Cécile présente ma teub devant sa moule et l’introduit en douceur. Ma queue n’a jamais connue de chatte si étroite, mon gland s’insinue difficilement entre ses grandes lèvres et est stoppé, son hymen résiste et cette jeune chatte est vraiment trop étroite pour avaler un tel morceau. Elle pousse un peu plus fort, s’agrippant à moi sous les encouragements des autres filles et réussit sous la pression à faire franchir la porte à mon gland, elle comprend alors ce qui va se passer, que cette bite va la perforer, la déchirer, elle s’empale d’un coup sec déchirant avec difficulté l’hymen et interrompt la pénétration trop douloureuse. Mais c’est une fille courageuse et en grimaçant sous la douleur fait entrer mon engin au milieu de son ventre mais doit vite arrêter, ne pouvant pas en ...
    absorber plus. Je la laisse faire et petit à petit elle commence à remuer sur mon chibre incroyablement comprimé dans ce fourreau trop étroit. Cécile râle, pendant que Brigitte regarde ce pieu qui laboure tel un piston le jeune corps de sa copine A chaque poussée, ma bite percute le fond de son intimité, ce qui lui arrache des cris de plus en plus fort. Un bruit bizarre se produit à chaque fois que je suis au fond d’elle, sous la pression de l’air comprimé qui se fraie un passage entre mon chibre et son vagin. J’ai une fille qui fait du rodéo sur ma queue pendant qu’une autre écrase son sexe sur ma bouche. Soudain, une langue caresse mon mandrin suivit aussitôt de lèvres suçant mon gland. Je sens une bouche descendre doucement le long de ma hampe dressée, une langue tourbillonne et s’enroule autour de ma queue en une course folle, on me taille une pipe d’enfer. Amandine ou Juliette enfourne en entier mon gourdin dans sa bouche puis à tour de rôle les filles jouent à la bite musicale. Pendant presque une heure elles viennent se dépuceler l’une après l’autre sur ma queue qui ne veut décidément plus débander et arrive à leur donner encore par 2 fois ma semence. Ma bite est tellement sensible que je me retire de la dernière chatte accueillante mais à peine à l’air libre une fille l’enfourne aussitôt dans sa bouche. Toute ma queue se met à vibrer annonçant une violente éjaculation. Je décharge 4 jets de foutre brûlants qui sont aussitôt absorbés par cette bouche folle qui mange ...
«123»