1. Promenade insolite dans les bois (1)


    datte: 05/10/2018, Catégories: Gay, Auteur: Andromède,

    Promenade insolite dans les bois Cette histoire parfaitement authentique m’est arrivée il y a une trentaine d’années. J’avais alors 18 ans depuis quelques mois. Nous habitions un petit village, quelque part en Suisse. J’étais (et je suis toujours) clairement attiré par les filles. Mais lorsque je sens du désir dans le regard d’un homme, ça me trouble. Il m’est arrivé, au fitness notamment (je suis assez sportif), de sentir des regards insistants sous la douche. Je prends alors un malin plaisir à me savonner longuement, en insistant bien sûr sur mes fesses assez pulpeuses, et l’effet est garanti, je vois apparaître un début, voire une franche érection. Un ami de mes parents, apprenant que je viens d’avoir mon permis de voiture me demande si je peux venir le chercher le dimanche suivant à l’arrêt de bus. En effet, le dimanche, peu de transports permettent d’effectuer le trajet qui nous ramène de la ville toute proche. J’accepte volontiers de lui rendre ce service. Je sais qu’il est gay, mais il a une quarantaine d’années et ne m’a jamais fait d’avances auparavant. Le dimanche en question, je vais le chercher à l’heure qu’il m’a indiquée. Cet arrêt de bus se trouve à quelques kilomètres de notre village. Et la liaison n’est effectivement pas assurée le dimanche. Il m’attend au bord de la route. Il a un sac à dos assez volumineux et je me demande ce qu’il est allé faire en ville. Il n’est pas très causant et j’ai l’impression qu’il est un peu tendu. Après une dizaine de ...
    minutes de voiture, il me demande, m’ordonne presque, de tourner sur ma gauche. Ce n’est clairement pas la direction de notre village. J’obéis sans poser de questions et on s’engage sur un chemin à peine carrossable qui pénètre dans la forêt. On roule environ 500 mètres et il me demande de me garer sur le côté. On dirait qu’il a repéré les lieux. Je suis intrigué et presque excité par ces mystères. Mais je le connais assez bien et je ne suis donc pas inquiet. On sort de la voiture et il me demande les clés de la voiture qu’il range dans son sac. Il m’ordonne ensuite d’enlever mon t-shirt. J’hésite une seconde, puis je le lui donne. Il disparaît à son tour dans le sac. Mon short et mon boxer suivent le même chemin. Je suis donc nu avec mes baskets aux pieds. On est au milieu de l’été et la température est assez chaude, comme la situation d’ailleurs qui m’excite de plus en plus. Il passe derrière moi et je sens un contact froid sur mes poignets. Je n’en reviens pas! Il me passe des menottes, qu’il serre d’ailleurs assez fort. Ce sont de vraies menottes, pas le genre jouet. Je ne peux presque plus bouger mes bras derrière mon dos. Je me demande si un promeneur va surgir sur le chemin. Ca m’excite beaucoup. Que ce soit un homme ou une femme, je me demande quelle serait sa réaction. Mais ça n’arrive pas. Il m’ordonne d’avancer. Je vois bien qu’il ne veut pas traîner dans le coin. Je me mets donc en route. On ne suit bien sûr pas le chemin, mais on s’enfonce au milieu de la forêt. Des ...
«123»