1. J'étais juste son prof particulier. (2)


    datte: 05/10/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: etudiant18ans,

    # Changement de ton dans ce deuxième chapitre. En effet, le premier a été issu d’une histoire vraie, mais très romancée par mes pensées et désirs. Je vous propose donc une transition logique ci-après, et ensuite je vais vous raconter une histoire sans fiction, telle qu’elle s’est passée et qu’elle se passe encore. Je ne connais pas la fin, et vous allez voir que je change un peu de tonalité. Complètement même. Elle me rend fou... # La suite s’annonçait encore plus folle, mais il y a eu un hic. Le cours du lendemain a été comme celui du jour précédent, on est allés directement dans sa chambre, c’était bien. On s’est revus quelques fois jusqu’aux examens, sans vraiment beaucoup de sérieux. Hélas, les cours se sont arrêtés et je n’ai plus revue Lucie, sa mère a arrêté les leçons en m’envoyant un SMS. Je suis surpris, j’ai du mal à comprendre, mais je me dis qu’elle a peut-être découvert qu’on ne faisait plus beaucoup de maths. Lucie a un peu progressé, mais pas suffisamment pour avoir son trimestre. En tout cas, je suis assez frustré, car elle et moi commencions à devenir de bons sex-friend, enfin on espérait pouvoir le devenir, on avait juste couché ensemble quelques fois. Et là sa mère nous stoppe net... Après quelques jours de déception, je me raisonne et me dis qu’étant étudiant, ce n’était de toute manière pas raisonnable ce qui se passait entre elle et moi. Je re-poste une annonce pour donner des cours de Maths et reçois quelques appels, dont un d’un papa inquiet pour sa ...
    fille, lycéenne en terminale et ayant eu son trimestre de justesse. Il veut qu’elle réussisse et qu’elle ait son bac aisément et critique assez facilement le système scolaire. Je lui propose donc un premier rendez vous, que l’on fixe une semaine plus tard. Je suis accueilli par le père, la mère et la demoiselle, qui se montre assez timide et réservée, mais elle est belle, sa timidité la rend charmante, craquante. Elle n’est pas très grande, a les cheveux bruns et de petits yeux marrons, un corps assez fin et joli. Il faut sire que je suis aussi plutot réservé et timide, bien que je me dévoile un peu plus en donnant des cours de maths car je maîtrise bien la discipline. Je ne repense pas à ma précédente élève en la voyant, mais je dois dire que j’ai déjà un petit faible pour elle. Et son âge est plus proche du mien, nous n’avons que quelques mois d’écart, ce qui modifie un peu la relation prof-élève forcément... Le premier cours est fixé après un petit test de maths qui s’avère assez curieux, la demoiselle est plutôt douée mais il lui manque juste quelques notions clés qui la bloquent. Mais elle est intéressée et intéressante, elle a envie de travailler, ce qui ne gâche rien. Elle est jolie et intelligente. Quoi demander de plus ? Quatre cours de passent, et une drôle de sensation m’envahit à la fin de chacun, j’ai la gorge sèche, mon regard n’a pas envie de quitter le visage, les courbes, les yeux de cette élève qui ne me laisse pas indifférent. Je n’ai pas vraiment d’envie ...
«123»