1. Les beaux-parleurs


    datte: 06/10/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Theo-kosma,

    "Dialogues Interdits" : une série de mini-nouvelles sans narration, uniquement faite de dialogues. Confessions crues, drôles et surprenantes entre amis... ########################## ### Les beaux-parleurs ### ########################## — J'aurais bien aimé lui sortir un truc bien poétique. — Ah oui... « Ton père est un voleur, il a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux ». — Heu, peut-être pas quand même. Eh, t'es de mauvais conseil ! Tu cherches à me ridiculiser ! Une phrase dans ce genre me casserait tous mes plans, sauf si je voulais draguer des petites filles à la rigueur. — Et encore. De nos jours même les petites filles surfent sur Internet et connaissent ces phrases à la con toutes faites. — Tu crois ? — Si elles connaissent déjà Youporn elles peuvent bien connaître ça aussi. — Mon dieu quelle horreur — N'empêche, un compliment bien placé sur le thème du regard peut faire mouche. Pas celui-là, je te l'accorde. Réfléchissons, qu'est-ce que t'aurais pu lui dire en restant dans le sujet ? — Je t'arrête tout de suite : je les ai pas vus ses yeux. — Arrête de draguer les femmes en burka aussi ! — Tu dérailles, la plupart des burkas justement on ne voit QUE les yeux. Tu vois même pas les pieds, à peine la forme du corps, par contre les yeux si. — Sauf celles qui ont carrément le petit grillage. — Enfin, là de toute façons c'était plutôt le contraire. C'était une plage naturiste et évidemment elle ne portait rien, sauf... —...Des lunettes de soleil. — ...
    T'as tout compris. Et des noirs de chez noir ! Mon visage se reflétait dedans, comme approche je me voyais mal me faire un compliment à moi-même. Par contre je me suis observé comme dans un miroir et en ai profité pour me repeigner, ça m'a servi d'accroche. — Improviser et utiliser l’à-propos, bravo ! C’est ce qu’il faut faire. — Elle s'est marrée, ça a bien fonctionné. — Jusqu'au bout ? — Question baise, oui. Après une petite conversation je lui ai dit qu'elle me plaisait et on est allés derrière une dune. Pourtant c'était pas gagné d'avance, c'était une plage naturiste classique, plutôt familiale, pas du tout un coin chaud. — Comme quoi faut pas hésiter à foncer. — J'aurais quand même bien aimé voir son regard. — Elle a pas du tout voulu retirer ses lunettes ? — Non. J'ai pas osé lui arracher, si ça se trouve elle l'aurait mal pris et se serait tirée avant que je jouisse. T'imagines l'horreur ? — Suffisait de le faire après. — Ça s'est réglé plus simplement. Je me suis allongé sur le dos et elle m'a chevauché, bien cool en Andromaque. Ben va savoir pourquoi, sur la fin elle s'est retirée et m'a branlé avec son visage juste devant le gland. — La salope. Sans pipe ? — Sans la moindre pipe. — Doublement salope. — Elle voulait s'envoyer mes giclées dans la bouche, ça a atterrit aussi sur ses lunettes, puis ses sourcils. — Amis de la poésie bonjour ! — Du coup elle les a enlevées. — Et alors ? La profondeur de son regard ? — J'ai rien pu voir. Paupières gluantes, puis surtout ...
«12»