1. La vie de Coline (1)


    datte: 06/10/2018, Catégories: Partouze, Auteur: pulzer,

    Au cours de mes années de lycée puis au début de mes études d’infirmière, je ne me mettais pas en valeur, complexée par ma peau blanche couverte de taches de rousseur, mes cheveux roux flamboyants et ma petite poitrine. Je n’étais pas bien dans ma peau et n’avais jamais eu réellement de petit copain. Je me caressais parfois dans mon lit, mais je sentais qu’il me manquait quelque chose. Mes collègues étudiantes plus âgées et les infirmières mettaient bien en garde les jeunes étudiantes contre les soirées en salle de garde des internes. Mais peu après mes 20 ans, je veux constater par moi même, et surtout, je veux découvrir le sexe. C’est pourquoi, lorsque Jérôme, un des internes du service où j’effectue mon stage, m’invite à les rejoindre le vendredi après ma journée de stage, j’accepte. Le vendredi arrive, enfin. Ma collègue de stage, une copine de mon IFSI —Institut de Formation en Soins Infirmiers, ce qu’on appelait une école d’infirmière avant— part rapidement. Elle va passer un week-end en amoureux avec son copain. Elle ne sait pas que j’ai accepté l’invitation de Jérôme, sinon elle m’aurait engueulée. Sitôt qu’elle est partie, je sors la mini jupe que j’ai trafiquée avec une de mes vieilles jupes, un chemisier blanc légèrement transparent et un ensemble soutien-gorge et tanga en dentelle rouge que j’ai acheté pour cette occasion. Je vais passer à la casserole ce soir et j’y mets les formes. Je vérifie tout de même que la boîte de préservatifs que j’ai achetée est dans ...
    mon sac, même si j’ai entendu dire qu’il y en avait une pleine coupe dans la salle des internes. En entrant dans ladite salle, je constate que plusieurs d’entre eux ont déjà commencé la soirée en avance. L’alcool coule à flots et plusieurs bouteilles vides jonchent un coin de la pièce. Mon entrée attire les regards et quelques sifflets et quolibets fusent. Jérôme, en bon seigneur, vient me recevoir et fait taire les ivrognes. Il me présente à ses 5 collègues présents et encore assez sobres. Il y a avec eux une jeune externe, Raphaëlle, et une autre stagiaire infirmière, Virginie, que j’ai croisées parfois aux vestiaires. Toutes deux sont mignonnes et bien roulée. Elles ont commencé une bière, et Raphaëlle est déjà en train de se faire peloter par deux des garçons sur un des canapés meublant la salle. Jérôme me propose à boire et m’invite à m’installer avec lui sur un autre canapé. Il reste très attentionné avec moi et tente de me mettre à l’aise. Il est vrai que, même si je suis là volontairement, je n’en mène pas large. Virginie après avoir bue sa bière embrasse un des garçons et commence à lui caresser l’entrejambes en dansant avec lui. Je regarde tout ça et je me sens toute émoustillée. Jérôme me prend ma bière des mains et me propose de danser avec lui. Ce que j’accepte. La musique qui passe est une succession de slows. Il m’attire et pose ses mains sur mes fesses et commence à me caresser par dessus ma jupe. Je cache mon visage dans son cou pour ne pas qu’il voit mon ...
«1234»