1. J'accompagne ma belle-soeur à la piscine municipale


    datte: 07/10/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: BobbySix,

    Quelque jour avant noël, Nous recevions ma belle sœur à la maison, ma femme et moi. Il y avait de l'eau dans le gaz avec son mari et elle était venue toute seule. Elle voulu profiter de son premier jour chez nous pour passer un espèce de brevet à la piscine, pour pouvoir y accompagner les gosses de l'école à la rentrée. Elle voulait être débarrassée de ça rapidement à cause de ses règles qui allaient se pointer (ravi de l'apprendre). Ma femme travaillant encore ce jour là, je me suis retrouvé à devoir accompagner ma belle sœur à la piscine municipale de bonne heure. 9h00, un jeudi, il n'y avait presque personne à part nous deux, une maman et ses enfants en bas ages et quelques adultes. Pendant que ma belle sœur faisait ses épreuves avec le maitre nageur, moi je barbotais tranquillement en la regardant. Elle avait passé un maillot une pièce couvrant son ventre qu'elle avait de dodu. C'est la première fois que je la voyais comme ça. Elle était aussi ronde que ma femme. Un gros cul mais avec moins de sein que sa sœur. Voir ses cuisses jusqu'à l'échancrure (correcte) de son maillot de bain ne me laissait pas indifférent. Finalement, je ne regrettais pas d'être venu, ne serait-ce que pour le spectacle de ma belle sœur en maillot de bain. Au bout de 20 minutes, elle avait terminé. Elle me rejoint pour barboter et nager un peu pendant 3 quarts d'heure, histoire de rentabiliser l'entrée de la piscine, mais on en a eu vite marre et on décida de rentrer. On passa par les douches ...
    communes pour nous rincer. Ma belle sœur avait prévu du shampoing pour ses cheveux, m'aimant pas l'odeur du chlore. Moi je m'en fichais pas mal et je l'observai se frotter les cheveux et son maillot une pièce. Pratique pour se laver me disais-je. Je trouvai ça con jusqu'au moment où je vis un de ses seins s'échapper du maillot par le coté. Ma belle sœur se frottait tellement vite qu'elle ne s'en aperçu même pas, trop occupé à laver ses cheveux. Je ne dis rien et continuai d'admirer le spectacle. Son téton était bien dressé par le froid de la piscine et il était aussi gros que mon index. Purée ! Des comme ça j'aurais envie d'en bouffer toute la journée, m'exclamai-je intérieurement. Ma belle sœur s'en rendit compte seulement au moment de se rincer. Et encore, elle commença par ses cheveux et c'est quand elle passa la main sur son sein découvert qu'elle eu un petit sursaut accompagné d'un "oh", qu'elle rangea son matériel sous mon regard amusé. Elle devint toute rouge et gênée et finit de se rincer en silence. Elle attrapa sa serviette et se dirigea vers les cabines pour se changer sans me regarder, encore honteuse. Elle ne s’aperçut pas que je la suivais de près pour rentrer avec elle dans sa cabine. A ce moment là, je me suis dis "ça passe ou ça casse". Je posai mes mains sur ses épaules et la poussai contre la deuxième porte en face d'elle. Mes mains trouvèrent aussitôt ses nichons pour les peloter sans retenue. "Mais qu'est-ce que tu fais ?" dit elle à voix basse pour ne pas se ...
«123»