1. COLLECTION COCU. Brin de Muguet (1/4)


    datte: 07/10/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71,

    Trente-deux ans, je m’appelle Ange, mariée sans enfants, j’aime profondément Justin mon mari de deux ans mon aîné, qui par sa situation professionnelle, dans les métiers du vin, me permet de vivre oisivement depuis douze ans, début de notre rencontre. Nous avons commencé au bas de l’échelle après nos études, je devrais dire ses études avant qu’il se lance dans la vente des vins de Bourgognes. Internet sur un site qu’il a créé l’a aidé à démarrer son affaire, nous avons vu notre train de vie plus que s’améliorer. Belle maison avec piscine depuis trois ans dans un petit village de Bourgogne à deux pas d’une grande forêt. Dans le jardin entretenu par un paysagiste, je me suis réservé 200 mètres carré de terrain que je bêche personnellement et où je fais mes légumes bio, c’est une passion et c’est ma manière de participer à la baisse de la destruction de notre planète. Corinne ma meilleure amie mariée à Théo associé de Justin me dit que c’est un alibi pour me dédouaner de notre façon de consommer, mais chaque fois que je lui donne des courgettes ou des haricots verts, elle les prend sans rechigner. Que puis-je dire de moi et de mon mari ? Nous sommes heureux, ce serait difficile de dire autrement quand vous roulez en Audi sport pour lui et en Citroën C4 cactus pour moi, ajouter cette maison avec piscine et une cave bien achalandée, il serait difficile d’en être autrement avec le métier que Justin exerce. J’adore chaque dimanche notre grâce mâtinée où nous essayons de concrétiser ...
    notre union sexuellement. Il me fait l’amour tendrement comme à son habitude, toujours à l’écoute de ce que je ressens, depuis qu’il m’a fait l’amour la première fois, très prévenant pour la jeune vierge que j’étais, hélas, à aucun moment nos rapports n’ont été enflammés. Corinne me raconte fréquemment la façon dont son mari la prend, elle aime les rapports à la limite de la violence, voir une certaine perversion, d’ailleurs, je refuse de l’écouter, chaque fois, je fantasme. J’ai bien essayé d’orienter Justin sur des moments un peu plus hard, un jour, je suis venue derrière lui et je lui ai entouré le buste d’une main, l’autre posée sur son sexe, il s’est laissé faire, s’est retourné, m’a embrassé et poussé doucement vers notre lit où il est entré en moi dans sa classique position du missionnaire. Aujourd’hui, j’ai droit à la pénétration, après l’avoir simplement caressé, ce qui me donne l’impression qu’il se masturbe en moi avant de se vider et de se retourner pour prendre son livre sur la table de nuit, prendre ses lunettes et se concentrer sur ce qu’il lit. Je suis frustrée, nous sommes le 1er mai et comme aujourd’hui, il fait beau, je me contente de ce que j’ai en rêvassant jusqu’à midi où je me lève pour mettre la table derrière la baie vitrée inondée de lumière. Angel ma dame de maison nous a préparé le repas avant de partir une semaine à Paris marier son fils, demain, j’ai rendez-vous à mon institut de beauté pour mes soins mensuels. Il est temps, ma toison repousse et ...
«1234»