1. Une fin de voyage mouvementée


    datte: 08/10/2018, Catégories: Anal, Masturbation, Première fois, Auteur: bgold5b,

    Voila, les vacances sont finis. Cette année je suis parti seul à la montagne. Ma femme en pleine négociation de gros contrats à l'international ne pouvait se libérer, comme souvent d'ailleurs. Donc, je ne l'ai pas attendue et je suis allé faire de la randonnée dans les Pyrénées.Le retour sur Paris, en cette fin de mois d'aout, est difficile. L'autoroute a été très vite saturée et je me suis décidé à sortir pour utiliser le réseau routier secondaire. Au début, rien de facile. Beaucoup d'automobilistes avaient eu la même idée que moi. Mais maintenant, c'est le pied. Je suis tout seul. En revanche ma progression a été plutôt lente, limitations de vitesse, difficultés pour les dépassements, routes sinueuses et étroites, en conséquence la nuit est tombée. Je suis trop loin de Paris et rien ne me presse. Je vais devoir me mettre en quête d'un hôtel pour passer agréablement la nuit. Une petite halte va me permettre de consulter internet, pour trouver un hôtel de la région avec des chambres libres. J'en suis la de mes réflexions quand soudain la voiture a des hoquets. Je pense immédiatement essence. Mais ce n'est pas possible, j'ai fait le plein il y a moins de 200 km. J'essaye d'accélérer, mais rien ne se passe et la voiture continue de ralentir. Là, sur ma droite, se profile l'entrée d'une demeure. Grande allée bordée d'arbres majestueux. Je mets mon clignotant et je m'engage dans le chemin, la voiture avance à peine et je la gare au mieux pour ne gêner personne. Merde! Putain de ...
    panne! C'est la première fois que cela m'arrive. Et en plus en pleine région forestière. Et peut être à des kilomètres de toute habitation. La colère m'égare car je suis bien à l'entrée d'une propriété habitée. Le chemin de l'allée éclairé par les phares est bien entretenu, l'herbe des fossés a été coupée. Je prends la lampe torche dans la boite à gants, sors de la voiture et machinalement la ferme a clé, le couic - couic de l'alarme retenti ponctué par l'éclairage des clignotants. J'avance dans l'allée. La nuit n'est pas vraiment noire. La journée a été très belle et le ciel étoilé semble éclairer la terre. J’aperçois maintenant un grand portail et plus loin une forme sombre, imposante, avec des taches de lumière. Il est autour de minuit et fort heureusement pour moi les propriétaires ne sont pas encore couchés. Arrivé au portail, celui-ci est fermé. Sur le pilier droit ma torche montre un interphone. Je sonne et assez rapidement une voix d'homme me dit "bonsoir". Sans laisser mon interlocuteur parler d'avantage, je lui rend le bonsoir et m'engane dans des explications que j'essaye de rendre les plus convaincantes afin qu'il veuille bien m'héberger pour la nuit. La réponse arrive "Bien Monsieur, je vais en informer Monsieur Le Comte". Après une ou deux ou trois minutes d'attente, "Monsieur le Comte va vous recevoir". Un bruit de moteur électrique et le portail s'ouvre. Je m'avance vers la maison. Le chemin de terre est maintenant rempli de gravier qui crisse sous mes pas. ...
«1234...10»