1. Renconre au coin du bois (1)


    datte: 08/10/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Seldon62,

    13 h 30 : Je gare la voiture sous un arbre et je coupe le moteur. Pour l’instant il n’y a que moi. C’est normal, il est encore un peu tôt. 14 h 10 : Une Clio se pointe et se gare une vingtaine de mètres devant moi. Le soleil qui se reflète sur le pare-brise m’empêche de voir à l’intérieur mais il me semble que c’est un couple. Au début il ne se passe rien puis les portières s’ouvrent et un jeune couple descend. Le garçon fait environ 1 m 80, la fille est nettement plus petite. Elle a des cheveux noirs coupés courts, porte une petite robe d’été et marche pieds nus dans ses sandales. Un coup d’œil dans ma direction, puis ils se prennent par la main et se dirigent vers la forêt. Je les regarde s’éloigner sans bouger de ma voiture et les vois s’arrêter à l’ombre, après les premières rangées d’arbres. Le type s’adosse à un arbre, ils s’embrassent, se caressent sans se cacher puis la fille glisse la main dans le bermuda de son ami et commence à le caresser. Bientôt, elle lui baisse son short, se penche en avant et le prend dans sa bouche. Si ce n’est pas une invitation, je n’y comprends plus rien ! Je descend de ma voiture et je marche vers eux. La fille me tourne le dos mais il est impossible qu’elle ne m’entende pas arriver. Pourtant elle ne jette même pas un œil derrière elle et continue de sucer son mec comme si de rien n’était, même quand mon ombre se projette devant elle et lui indique ma présence. Le type, lui, me jette à peine un regard. Je commence à caresser le dos et ...
    les hanches de la belle par dessus sa robe, histoire de prendre la température. Pas de protestations. C’est plutôt bon signe. Je pose carrément mes mains sur ses fesses. A travers le tissu, j’ai l’impression qu’elle ne porte pas de culotte. Pour m’en assurer, je relève le bas de sa robe et la voilà cul nu devant moi, sa croupe exposée à mon regard, éclatante de blancheur sous le soleil estival. Je repousse un peu plus loin la robe pour dévoiler sa poitrine. Libres de tout soutien-gorge, ses seins pointus tombent à pic vers le sol. Je m’en saisis par dessous. Ils sont petits et tiennent tout entier dans ma main. J’adore ! Dans le mouvement, je me suis rapproché et mon bas-ventre frotte contre ses fesses. Elle a l’air de s’en foutre royalement et continue de pomper son mec comme si je n’étais pas là, penchée en avant, le dos à l’horizontale, une main posé contre le tronc de l’arbre pour s’appuyer et l’autre refermée autour de la queue en pleine érection de son copain pour mieux la garder dans sa bouche. Je lâche un de ses seins et je glisse ma main sous son ventre pour aller caresser sa chatte. Je surfe sur les grandes lèvres déjà toutes humides, caresse le clitoris, m’insinue dans la fente et enfonce mon majeur dans le tunnel moite et chaud. Je m’attends à ce qu’elle réagisse un minimum mais au lieu de ça elle continue sa besogne comme si de rien n’était et fait mine de ne pas s’apercevoir de mes caresses. Cette pseudo indifférence commence à m’agacer autant qu’elle m’excite et ...
«123»