1. De Hervé à Vanessa, chienne soumise (19)


    datte: 10/10/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: tomy83,

    On redescend au pont de la plage arrière. Je suis accueillie sous un tonnerre d’applaudissement. Sur le grand écran du salon, on peut voir Adélia de dos en train de reprendre la manœuvre... Émile s’approche de moi en m’applaudissant, les autres entourent Malika. Les rires et plaisanteries fusent. — Félicitations, Vanessa. Tu as été magnifique, depuis le temps qu’elle dandine du cul sans jamais céder à mes avances, elle a eu ce qu’elle mérite, un bon coup de bite. As-tu aimé au moins ? — Oui et c’est peu de le dire, mais j’aurai préféré que cela se passe dans d’autres circonstances, plus intimes. Lui dis-je en lui montrant l’écran. — Avec ces femmes qui n’aime que les femmes et leur bite artificielle, là, elle en eut une vraie. — Et vous, vous aimez les hommes ? — Oh, tu sais, dans me prime jeunesse j’ai été attiré par un très jeune éphèbe. Je me suis vite lassé. J’aime trop les femmes, à part ton petit cul. Me répond-il en me titillant l’anus. Ma réaction est immédiate, je rebande comme un âne et me tortille comme une anguille, cherchant à me soustraire à ce doit inquisiteur. Il me sourit et m’accompagne jusque David. — Félicitation, Vanessa, bravo. Tu as réussi où de nombreux hommes ont échoué. — Dit-moi, les réactions de Vanessa ne sont pas un peu trop excessives ? — Dit que je simule tant que tu y es ! — Non, non, mais je te trouve un peu trop... Réceptive. — Vanessa, si tu veux, je peux diminuer les doses de la pilule ? — Non, c’est l’extase... Bien qu’à chaque fois, je ...
    vois des papillons devant mes yeux juste avant de partir. — Là, c’est normale, il faut que tu t’y habitus. Ça ira mieux, enfin, tu arriveras mieux à te contrôler à force de pratique. Rome ne s’est pas faite en un jour... Malika arrive en tenant Théna par les hanches, suivit d’Axiana qui porte un plateau avec cinq coupes de champagne. Une fois tout le monde servit, petite révérence et s’en va. — Chérie, crois-tu qu’il te reste assez de force pour nous saillir Théna et moi ? — Pour vous saillir, non, pour faire l’amour à mes deux déesses, oui. Les yeux de Malika et de sa comparse s’illuminent. Elle rit comme deux jeunes filles. — Mais avant, j’ai faim et soif. — Bois et mange Vanessa, me dit Émile. À peine sa phrase finit, qu’Axiana vient me prendre par la main et m’entraîne devant le buffet. Elle se saisit d’un toast garni de caviar et me le met en bouche. Je la remercie. Elle se sauve à l’arrivée de mes deux femmes. — Alors, comme cela on reçoit la becquée ? — J’avoue que j’ai été surprise... — Tu as soif, me dit Maria. — HUM HUM ! Elle me tend une coupe de champagne, que j’avale cul sec. Je mange, je bois, je ris, bref, je suis bien. Émile me regarde avec des yeux pleins d’amour. Il me fait signe de regarder la télé. On peut y voir le salon de la plage avant. Il me fait un clin d’œil en se marrant. Maria me dit que dans notre cabine, il n’y a pas de caméra. Je lui réponds que cela ne me dérange pas... Ne me dérange plus. En disant cela, j’entraîne mes deux princesses en les ...
«123»