1. Chinoiseries


    datte: 10/10/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Trixie,

    vraiment échapper aux coups. Il passa sur le côté, il me caressa doucement un sein avec la baguette, descendit vers le téton, en fit doucement le tour. Je tendais ma poitrine en avant comme pour recevoir le coup, celui-ci arriva sur la pointe brune durcie. La légère douleur me fit gémir, il fit de même sur l'autre sein. Et recommença encore et encore, son père entre deux séries de petits coups, aspiraient goulûment entre ses lèvres les mamelons érigés, gorgés de sang, comme pour apaiser la douleur. Il avait inséré deux doigts dans ma chatte et la caressait. J'avais déjà subi ce genre de flagellation, j'avais aimé. J'aimais me sentir dominée, j'aimais cette douleur, car il ne frappait pas excessivement fort. J'aimais ce plaisir glauque. Mes seins durcissaient et ma chatte était trempée, et du foutre coulait sur mes cuisses, mon corps réagissait mon cerveau désavouait. Je poussais de petits gémissements à chaque coup, plus de contentement que de douleur à présent. Je me frottais discrètement les cuisses l'une contre l'autre. Je ne voulais pas qu'ils s'aperçoivent que j'aimais ce qu'ils me faisaient subir. Je gardais les yeux clos pour mieux me concentrer et essayer de reprendre le contrôle de mon corps. Mais je ne pouvais plus lutter et le plaisir me submergeait. Mon corps se tendait vers les coups, il ondulait de plaisir... Ludo, me dit d'écarter les cuisses, je les gardais serré, un coup plus appuyé me les fit ouvrir. Il passa doucement la baguette entre les lèvres ...
    entrouvertes, chatouilla le clitoris avec le bout le plus gros, puis il inspecta la baguette luisante de foutre et passa sa langue sur le bois. « Mais c'est qu'elle commence à mouiller cette salope et dur ! Elle doit aimer ça !! Je vais lui en donner encore ! »... '', « C'est ton passage préféré, dis-je en riant à Alfred... C'est pour cela que tu en fais profiter tes invités ! Je suis une vraie Salope, je ne comprends pas comment ce gros porc arrive à me donner du plaisir, et même à me faire jouir !! - C'est vrai dit Victor, on dirait la Belle et la Bête... Mais la bestialité de ce Ludo fait ressortir la beauté de Mademoiselle. Et l'on s'aperçoit bien que Mademoiselle aime se faire fouetter... Et ça met du piment à la scène... Cela me fait bander comme un âne... Regardez !! » Il était vêtu de son sempiternel gilet à rayures jaune et noir, une serviette sur le bras gauche. Avec dextérité, il ouvrit son pantalon et le laissa tomber sur ses chevilles, il était en érection maximale, c'est-à-dire vingt-neuf centimètres. Il était derrière moi, et sur un signe de tête d'Alfred il ôta mon déshabillé. « C'est vrai Victor, je ne déteste pas. Comment l'expliquer... Il faut que ça commence lentement et doucement, d'après mon expérience, puis on augmente en rythme et en intensité, de manière à faire croître l'extase. Imaginez une musique qui débute doucement et lentement, puis s'oriente vers une puissance allant crescendo. C'est quelque chose de ce genre, mais il faut toujours que la douleur reste ...
«1234...10»