1. Inceste, la réalité est encore mieux que le rêve. (6)


    datte: 11/10/2018, Catégories: Partouze, Auteur: mlkjhg39,

    qu’il enfonce son épi massif dans les tréfonds de cette chatte en fusion. Elle sent des spasmes monter de son ventre, la faisant se pâmer, son vagin se contracte, plus serré que jamais sur la colonne de chair titanesque. — Aaaaggh. Je vais jouir ! Défonce-moi, encore !! Je jouis, Michel! Je jouuuuiiiiiiiis!" Et elle s’écroule expulsant la verge de Michel et exudant de nouveau une quantité incroyable decyprine sous les yeux médusés de son fils. Paul s’est positionné à coté de sa mère et remue du cul invitant la pine engluée de cyprine à explorer un lieu inconnu pour Michel, le fion d’un homme. Michel pense aux paroles de sa mère et en riant perversement il se positionne derrière Paul et l’encule d’une formidable poussée. Paul attendait l’assaut de Michel et savait que l’introduction d’un tel morceau bien que son cul soit habitué ne serait pas une partie de plaisir. Mais la violence de la pénétration pratiquement à sec est atroce. Pas tant pour la longueur qu’il accepte jusqu’au dernier millimètre, mais l’effroyable épaisseur de son défonce-cul distend son œillet au-delà de ce qu’il a déjà connu. Sous le choc il s’effondre sur ses avant-bras facilitant encore plus l’intromission de ce chibre qui maintenant le ramone au plus profond de ses boyaux sans aucun ménagement. Après plusieurs minutes de ce traitement, Paul commence à apprécier cet enculage d’anthologie et sa verge qui ballotte à chaque poussée l’amène comme sa mère à l’extase et il expulse sa semence qui rejoint le sol ...
    souillé du liquide de sa mère qui ne l’a pas quitté des yeux pendant qu’il se faisait sodomiser. Michel s’est un peu calmé et il demande à Patricia si elle veut subir le même sort que son fils. -Alors Patricia, es-tu prête, tu crois que tu peux t’enfiler mon manche de pioche dans le cul ?!!! Patricia lui répond. -Je veux bien essayer mais il faut te conduire d’une manière plus civilisé. Je suis fragile moi !!! Michel la mise sur le dos et met sa tête entre les jambes, il dévore la foufoune avant de faire tournoyer sa langue autour de son petit anneau, il enduit ses doigts du foutre et de la cyprine répandus et commence l’introduction. Un doigt, puis deux, puis trois tournent et disparaissent dans son cul l’alésant au maximum. Il approche son gland de son anus et pousse pour tester la souplesse de son anneau. Le gland mafflu n’entre pas tellement le gabarit est large. Il plonge dans sa chatte pour lubrifier de nouveau sa verge en la doigtant en même temps. Elle semble apprécier la préparation et lui dit qu’elle est prête. Il se retire, dirige sa poutre massive un peu plus bas et entreprend alors la pénétration. Elle regarde le gland trigonocéphale se poser sur son sphincter et qui commence à écarter le petit anneau. La queue de Michel plie sous l’effort quand soudain le gros gland franchit la barrière, Patricia reste labouche grande ouverte quelques secondes avant de pousser un hurlement de douleur et dans un geste de réflexe, elle serre les fesses étranglant la verge dont le ...