1. Lectures érotiques (9). Eric Mouzat : Je t'en supplie, trompe-moi encore (Editions La Musardine, 2011)


    datte: 11/10/2018, Catégories: Plus on est, Auteur: Olga T,

    Dans « Lectures érotiques (2) Petits arrangements conjugaux (La Musardine 2007) », j'avais déjà présenté un ouvrage érotique d'Eric Mouzat. Je ne reviendrai donc pas sur la biographie de l'auteur. Récemment, en 2017, Eric Mouzat a republié sous format numérique trois de ses romans candaulistes. Ce recueil comprend « Petits arrangements conjugaux », « Ménages à trois » et ce roman. « Je t'en supplie, trompe-moi encore » est rédigé, non par chapitres, mais sous forme de lettres, seize en tout, adressées par Antoine, mari candauliste à Clara, son épouse hypersexuelle. RESUME Adolescent, Antoine tombe amoureux de Clara. Clara est une jeune fille hyper sensuelle, libérée et un rien nymphomane (pour ma part, je dirais hypersexuelle ce qui, je le répète, n'est pas une question de sémantique). Toujours pendant son adolescence, Antoine croise la route de Louis. Louis est troublant. Il ne laisse personne indifférent. Louis tombe amoureux d'Antoine, Antoine est bouleversé par Louis, mais Antoine aime Clara. Autour de ce trio au destin indécis, une vie s'organise. Une vie presque normale : des amis, des amants, des contraintes du quotidien. Clara, Antoine et Louis joueront longtemps à cache-cache, mais peu à peu quelque chose va s?agréger entre eux, autour d?un centre qui n?est personne en particulier, mais la révélation progressive d?un trait commun qui les unit. La bisexualité, fil d'Ariane de cette histoire, est l'expression charnelle de l'acceptation de soi tel que l'on est, un ...
    mélange harmonieux de féminin et de masculin. Le narrateur parle par lettres interposées (on comprendra pourquoi à la fin) à la très belle et troublante Clara, il lui raconte tout dans les détails, toute sa vie, tout l'amour qu'il a pour elle, plus grand de jour en jour, toutes les aventures sexuelles de Clara, toutes les souffrances endurées à l'adolescence, toute sa perversité aussi. NOTES DE LECTURE : quelques passages que je retiens. Entre Clara et Antoine, le décor a été posé dès le début de leur relation : « la première fois que tu m'as trompé, nous étions encore au lycée. » Dès ce moment-là, Clara comprend qu?Antoine aime la voir dans les bras d?un autre et elle en joue, au point qu?Antoine est témoin d?un moment unique : celui où Clara perd sa virginité. "Je ne sais pas si tu t'en souviens, mais la première fois que tu m'as trompé, nous étions encore au lycée. J'avais 17 ans, bientôt 18, tu en avais 16 tout juste. Tromper est certes un bien grand mot, mais j'ai vécu ces petits jeux entre nous de cette façon-là. J'ignore lequel de nous deux avait remarqué l'autre en premier, mais sitôt que mon regard eut croisé le tien, tu as irrémédiablement été gravée en moi, un peu à la manière d'un tatouage qui aurait envahi la face interne de ma peau : invisible de l'extérieur, aveuglant de l'intérieur. Qu'est-ce qui t'a plu chez ce butineur qui ne tenait pas davantage à toi qu'à aucune autre ? Entre ton envie charnelle de lui et cet acharnement à me martyriser dès que tu eus compris ...
«1234»