1. Des nouvelles limites franchies : ultimes mais inattendues


    datte: 12/10/2018, Catégories: fh, extracon, Collègues / Travail, vacances, cérébral, fmast, fsodo, amiamour, Auteur: Penn Sardin,

    Résumé de l’épisode précédent : Véronique a révélé que ces vacances ont été voulues par leurs deux conjoints pour solder définitivement leur amitié. Stéphane a été le seul à être dans l’ignorance de ce complot. Il accepte le sacrifice de Véronique pour exorciser sa rage contre cette manipulation : il lui donne une fessée qu’elle accepte de bonne grâce. Cette fessée se transforme en une joute sexuelle intense mais sans pénétration. oooo0000oooo Nous nous sommes séparés dans la nuit de quelques centimètres. Je me réveille comme hier à cause du soleil à travers les volets qui m’envoie un rayon laser dans les yeux. Il doit être tard, le soleil est fort et chaud. Un coup d’œil au réveil : 9 h, c’est bon mais il ne faut pas trop se prélasser, il me faut préparer un nouveau petit-déj de reine, ce sera une des marques de fabrique de ces vacances et il nous faut du temps pour parler avant que Véro ne s’envole vers sa nouvelle amie.Véro semble encore endormie, je vais me lever sans la réveiller mais avant il faut que je mette un peu d’ordre dans mes pensées. Je n’arrive pas à comprendre complètement ce qui s’est passé hier mais pour ce qui concerne la révélation de Véro, sa manipulation et son départ, j’ai perdu tout ressentiment. Je ressens encore de la colère contre le sort qui va détruire la si belle aventure de notre amitié devenue si intense et si ambiguë. D’y penser de nouveau, au calme, fait renaître la douleur. C’est moins vif qu’hier mais c’est très fort quand même. Je me ...
    souviens combien l’offrande de Véro pour me soulager a été spontanée, belle et terriblement efficace. Par contre, je sais maintenant que la tranquillité apparente d’Audrey, quand je suis parti, était feinte. Elle devait être à la fois rassurée de savoir que Véronique ne serait bientôt plus une menace pour son couple et angoissée de savoir que l’hallali de notre amitié pourrait provoquer une relation sexuelle entre nous. Le fait qu’Audrey ait accepté la possibilité d’une parenthèse unique n’excuse pas les dérives auxquelles je me suis livré ces trois jours : je n’ai pas d’excuse à ses yeux et elle peut ne plus pouvoir continuer sa vie avec moi. Mais surtout je crains qu’elle soit en train de vivre un enfer ce moment même et j’en suis le seul responsable. Ce matin, maintenant que je sais, je suis lâche et coupable de ne pas rentrer immédiatement. Mais un retour prématuré, en refusant d’aller au bout de ce que Audrey a construit en en connaissant l’enjeu, et de ce que Audrey m’a même imposé en me cachant la raison de sa décision, créerait une situation encore plus difficile à vivre pour elle. Je suis dans une nasse, il n’y a pas d’autre issue que de continuer Une nasse incroyablement agréable mais une nasse sans autre issue. Le vin est tiré, il faut le boire aussi bon soit-il et advienne que pourra. Cette sentence est peut-être un peu guidée par mon envie de vivre quelque chose de fort avec Véro mais elle est solide pour ce qui est de mon engagement avec Audrey. Je vais donc laisser ...
«1234...13»