1. La voisine...


    datte: 19/10/2018, Catégories: Lesbienne, Masturbation, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: manonlez,

    Mon nom est Julie. Je suis une jeune étudiante de 19 ans, célibataire. Je vis seule dans un appartement en rez de chaussée d'une résidence universitaire située dans un quartier tranquille d'une grande ville. En ce moment, je n'ai pas de petite amie régulière.Ce matin, je me suis réveillé d'un rêve très érotique au cours duquel j'ai joui plusieurs fois de suite. Chose étonnante, j'ai fait un "rêve contre nature" si l'on peut dire. Car je suis lesbienne, et j'ai rêvé que je me faisais prendre dans un cinéma par un inconnu(Voir l'histoire précédente : orgasmes nocturnes) Pourquoi j'ai fait ce rêve avec un homme ? Et pas avec une femme ? ... Et bien, je suis incapable d'en trouver la raison. Mais une chose est certaine, j'ai atteint un degré de jouissance très élevé sur l'échelle du plaisir qui m'a laissée complètement éreintée a mon réveil... Avec un désir sexuel latent.Heureusement, je n'avais pas de cours aujourd'hui...Je me suis donc levée avec peine. Pris, une douche froide pour calmer mes sens et me revigorer. Comme il faisait bon et que je restais à l'appartement pour travailler sur mes cours, je n'ai mis qu'une culotte et un T-shirt, sans mettre de soutien-gorge dessous, j'aime bien avoir les nénés libres. J'ai ventilé ma chambre, refait mon lit avec des draps propres avant d'aller prendre mon petit-déjeuner.Ma petite vaisselle faite, j'ai ouvert la porte-fenêtre du séjour pour aérer et je me suis installée à mon bureau pour travailler sur l'exposé que je dois rendre la ...
    semaine prochaine.Mais je n'arrive pas à me concentrer sur ce que je dois faire. Ce rêve tourne en boucle dans mes pensées, je suis dans un tel émoi que ma culotte est tachée par mon humidité, et mes tétons tiennent bien droits, je pourrais y accrocher un manteau.Heureusement que je ne suis pas en amphithéâtre, car je serais dans l'incapacité de réfléchir à tout autre chose et ma concentration inexistante. Alors j'ai abandonné pour m'asseoir sur le canapé et regarder la télé, espérant me changer les idées.Tout en regardant une émission à laquelle je n'arrive pas à m'intéresser, je laisse mes mains se perdre. Une sous le t-shirt. L'autre entre mes cuisses, puis sur la culotte... et enfin dans la culotte. Je me caresse, lentement. Rapidement, jusqu’à sentir dans mon bas-ventre ces picotements et cette envie de jouir que je connais si bien.Et en moins de temps qu'il ne m'en faut pour vous l'écrire, je suis nue. Culotte et t-shirt gisent à côté de moi sur le canapé.Je serre mes seins, tire sur mes tétons, frotte mon bouton d'amour, puis je pousse un doigt dans mon puits à plaisir, puis deux… Et trois. Leurs va-et-vient dans ma mouille font un léger clapotis excitant. Je me laisse aller à cette jouissance... C'est trop bon !Mais pourquoi me presser ?... Plutôt que d'un orgasme rapide qui va certes me soulager de ma tension sexuelle, pourquoi ne pas prendre mon temps et jouir de ce plaisir aussi longtemps que je peux le retenir, l'orgasme qui s'en suivra n'en sera que meilleur.Alors ...
«1234»