1. Un soirée à conséquences (4)


    datte: 20/10/2018, Catégories: Inceste, Auteur: anneso64,

    La semaine se passe bien, chacune nos cours, on se retrouve à 18h pour rentrer sur Pau. Les bagages dans le coffre nous voilà parties. Sarah et moi parlons de tout et de rien, discussion banale de filles, puis vient LE sujet : — Alors d’après toi qui c’est ? — Je n’en sais rien, mais j’ai un plan. J’explique vite fait à Sarah ce que je compte faire pour piéger celui, ou celle, qui a mis ce masque dans le carton. Sarah est motivée par mon plan et la suite du voyage est assez joyeuse. Arrivée sur Pau, chez Sarah, on se prépare pour le lendemain. À chaque fois je trouve sympa que ses parents n’aient pas revendu cet appartement qui nous sert de refuge palois. Sarah est excitée comme une puce et je l’avoue moi aussi. Je lui propose d’aller se doucher ensemble, ce qu’elle ne peut refuser, d’autant plus qu’elle veut que je peaufine son épilation. J’accepte à une condition, on joue avec mon rabbit, et oui il est toujours dans mon sac, on ne sait jamais. On entre dans la salle de bain, elle se déshabille, dieu qu’elle est belle ma copine, je la regarde tendrement, elle le voit, me sourit et m’embrasse. Vite je me déshabille moi aussi, je prends mon rabbit et la menace comme si c’était une épée, je suis folle, folle de désir pour elle. Pour me demander grâce, elle se met à genoux et approche sa tête de mon petit abricot. Elle me titille avec sa langue, lèche, chatouille mon petit bouton, je commence à gémir et lui tiens la tête, elle me pénètre de sa langue mes jambes tremblent, je ...
    pose un pied sur le bidet pour mieux m’ouvrir à sa caresse. Elle me prend le jouet des mains, je ferme les yeux, oh oui elle l’utilise sur mon clito, puis me pénètre totalement avec, je tiens à peine debout, elle me gode doucement sa langue sur mon bouton, cette perverse le tien à l’envers, le petit lapin vibre sur mon anus, alors que le corps tourne dans mon vagin. D’un coup ma jouissance est terrible, immense, je crie comme une aliénée. Oui je suis folle d’elle de son imagination et de sa douceur. Elle se relève, m’embrasse et me fait nettoyer le vibromasseur avec ma bouche. Avec une petite moue coquine, elle me dit « à toi maintenant, fais de moi ta chose ». Je ne dis rien, mais je vais prendre mon temps. En premier je vais m’occuper de ses poils qui repoussent ey le lui dis. Je ne prends pas la crème épilatoire, mais le rasoir que son père laisse en permanence sur le lavabo. Un rasoir avec les lames plates, comme autrefois. J’étale la mousse à raser sur son pubis, son mont de Vénus, sur ses lèvres, on dirait un père Noël pour adulte. Je commence à la raser, je prends mon temps, souffle légèrement sur les zones de peau dégagées. 9a chauffe sa peau est rouge, irritée, je prends l’huile d’amandes douces et la masse doucement. Je vois que l’effet commence à se faire sentir, il n’y a pas que de l’huile d’amandes que je sens sous mes doigts. Elle me supplie de lui faire un cunnilingus. Je prends tout mon temps, la caresse passe mon doigt sur ses lèvres intimes, enfin j’y vais, ma ...
«123»