1. Marika - Scènes de vie 3


    datte: 21/10/2018, Catégories: Hardcore, Lesbienne, Partouze, Auteur: marika842010,

    Époque 3Entre mon travail qui m’accapare, quelques revers pour celui de Paul, licencié après la séparation de deux Sociétés, l’abandon des fameuses soirées, Danièle qui a liquidé ses parts juste avant sentant la fin d’une période, et qui vit désormais de ses rentes en attendant la retraite, et parcourt le monde…Philippe a remonté une société immobilière, il adore son fils et en profite pendant les voyages de sa femme. Je ne la vois pratiquement plus, je garde souvent Willy, je l’adore autant que ma fille, je me souviens comment j’ai aidé à le concevoir, et même si il n’a pas été conçu dans mon utérus, Philippe s’accorde à reconnaître mon droit de mère…Pour me distraire, j’organise des réunions avec des voisines, des ventes privées de divers objets pour la cuisine, casseroles, aspirateurs, et de la lingerie…Ma libido est en sommeil, Paul est tendre et constant. J’ai perdu du poids en faisant du sport avec les copines, testant des vélos d’intérieur et d’autres tortures pour ménagères délaissées ou divorcées…Marine et Amandine ont fait leur vie. Elles ont dû quitter l’Entreprise, premières à être frappées par la foudre...L’une est partie en Bretagne avec un breton, l’autre a épousé un anglais, ancien directeur de société du groupe. Elles vont bien.Demain c’est l’anniversaire de Paul, j’ai invité sa famille, quelques voisines avec lesquelles je suis devenue proche. Mais non, juste amie, pour l’instant… Mais je vais vous raconter…1. La soirée d’anniversaireCette anecdote qui a ...
    bouleversé ma vie, a été publiée dans un de mes textes. « SAM », jeune femme, mariée, maman confrontée à des circonstances extraordinaires…Anne était partie trois mois en échange culturel à Londres, 16 ans, une aventure qui commençait…Paul me poussa à sortir de ma torpeur, prévenant mais intéressé ?Du fond de ce désert sentimental et affectif, je songeais à égayer ces trois mois, l’anniversaire de Willy qui tombait avec le mien.Philippe était avec Danièle dans sa belle-famille, j’avais donc Willy pour les vacances, comme presque toujours… Il était vraiment mon fils et se comportait comme tel, adorable, tendre, un ado parfait…Il était triste sans elle, j’arrangeais une belle fête avec Paul qui m’aida pour établir la liste des invités, il n’avait pas reçu sa famille depuis longtemps, comme son frère Thomas marié à Agnès - Deux enfants chacun, et sa sœur de passage dans la région, avec mari et enfants…Il ajouta quelques amis, Claudie et Gilbert, anciens collègues et un autre couple du rugby.Cette soirée s’annonçait magique, nous avions fait les choses en grand, nos parents étaient logés dans les chambres d’amis, et les amis venus d’ailleurs dans les chambres de mes enfants. Nous avions poussé les meubles, les murs, ajouté des lits pliants pour les jeunes dans le salon télévision…A part quelques entrées froides et un buffet, le traiteur avait tout livré en temps et heure, il ne restait qu’à réchauffer et servir…Un superbe gâteau d’anniversaire terminait le repas. Nous avions prévus ...
«1234...16»