1. Un beau cadeau, une belle révélation


    datte: 22/10/2018, Catégories: fh, couple, vacances, hotel, amour, cérébral, revede, photofilm, Oral, pénétratio, confession, mastf, Auteur: Ekkeko,

    Dans mon dernier récit, je vous ai conté le plaisir que j’ai pris à entendre Mélissa me narrer ses activités solitaires lors de nos ébats. Mais je veux pénétrer ses souvenirs, me les approprier et vivre son passé par procuration __________________ Recto : Mars Sans être systématique, c’était tout de même assez régulier que, tout en lui faisant l’amour, je demande à Mélissa de me raconter ses dernières séances de masturbation. Elle se prêtait bien au jeu et avec force détails, comme j’aimais qu’elle le fasse. Elle ne se masturbe que d’une seule façon, ou tout du moins n’arrive à jouir seule que d’une seule façon. Son truc, c’est lepillow humping, le « chevauchement d’oreiller » en bon français pas glamour. C’est à dire qu’elle s’allonge sur le ventre, glisse un coussin ou une couette sous elle entre ses cuisses, et se frotte dessus en de petits mouvements circulaires et d’avant en arrière. Il ne lui faut que quelques minutes de ce traitement pour arriver à la jouissance ! Un soir je lui demandai si, au lieu de me raconter ce qu’elle avait fait seule, elle accepterait de me raconter ce qu’elle faisait avec ses ex, un bon souvenir qu’elle aurait gardé tant elle se serait éclatée par exemple. — Tu sais que je n’aime pas penser à mes ex ou en parler ! Et encore moins de ce que j’ai pu faire avec eux au lit, pendant que je couche avec toi !— Mais, bébé, ce n’est pas— Ludo! me coupa-t-elle, t’es pas du tout en train de m’exciter, là ! Puis c’est des souvenirs perso ! Pourquoi ça ...
    t’excite que je te parle de ça ?— Ben je sais pas, on comprend pas toujours ses fantasmes, et tu sais que mon fantasme quelque part c’est toi, et t’imaginer faire des cochonneries en fait partie. Mais désolé, oublie ce que je t’ai demandé— Écoute, me dit-elle doucement, j’étais OK pour te dire mes solos, mais ça, on va dire que pour le moment je suis pas prête, et puis de toute manière j’en ai pas tant de souvenirs que ça !— OK, t’inquiète pas, je pouvais pas ne pas te demander, j’y pense souvent alors voilà, pardon encore, je t’aime— T’excuse pas non plus, mais bon, c’est bizarre, comprends-moi ! Allez, viens me montrer ce que tu sais faire de ta langue plutôt ! J’arrêtai là de l’embêter avec ça, de crainte de gâcher la soirée et plongeai illico sous les draps et, ma tête entre ses cuisses, j’entamai un cunni que je lui promettais long et bon Je n’ai plus réclamé d’elle ce genre de souvenir jusqu’à nos dernières vacances, en Croatie. Enfin, je n’ai même pas eu à lui réclamer, en fait Un soir où nous étions détendus après un bon p’tit resto en amoureux où nous avions bien mangé mais surtout bien bu, et fin excités en arrivant dans notre chambre d’hôtel, je proposai à Mélissa, entre mille caresses et baisers, si elle serait open pour garder un souvenir coquin de nos vacances et que l’on se filme dans l’action. Acoquinée par l’abus de mojitos, elle me dit « Pourquoi pas ? » et acquiesça d’un petit air mutin qui lui allait à ravir ! Elle me dit d’installer la caméra pendant qu’elle ...
«1234...7»