1. Mamie Geneviève (10)


    datte: 23/10/2018, Catégories: Inceste, Auteur: yphos,

    Mamie Geneviève 10 Je m’éveille fort tard ce matin. Ce n’est pas dans mes habitudes. Il faut dire que ma soirée a été riche en émotions avec l’ami de mon petit fils. Bastien a acquis une expérience remarquable en peu de temps, je suis fière de l’avoir éduqué si efficacement ! J’ai un peu mal partout, ces galipettes me tirent sur les muscles, surtout fessiers. En prenant un rapide petit déjeuner, je compulse mon téléphone. J’ai reçu des messages, des appels en absence. Je suis perdue dans toutes ces informations qui apparaissent. Je lis les messages, écoute ma messagerie. En bref, Ma fille et mes petits enfants m’attendent avec impatience. J’appelle Virginie : « Coucou ma chérie, c’est maman (comme si elle ne l’avait pas deviné depuis le temps que l’on se téléphone). Pourquoi insistes-tu pour que je passe au plus vite ? » « J’ai un rôti au four, ça te dit de venir à la maison ? » Elle est presque hystérique d’impatience en me disant cela. « Oh, désolée, je viens de me lever et de prendre mon petit déjeuner.. » « Aller ! Viens, je t’en prie ! » « Bon, d’accord, je me prépare et me mets en route » Quand j’arrive chez ma fille, elle et ses enfants sont heureux de me voir. Christelle pousse Virginie dans mes bras, comme pour l’obliger à respecter une consigne. Ma fille et moi échangeons un regard et elle me tend ses lèvres. Durant notre baiser, fortement incité par mes petits-enfants, je remarque que David nous filme avec son téléphone. Je n’aime pas qu’il fasse ça et le ...
    réprimande. «Arrête-moi ça ! » « Ne t’inquiètes pas Mamie, c’est entre nous ! Personne d’autre ne verra nos vidéos, je te l’assure !» Quand je me sépare de leur mère, les enfants ne me font qu’une bise furtive sur la bouche, ce qui m’étonne. J’attendais un baiser également de leur part. Lors du repas, j’ai un appétit d’oiseau et tâche toutefois de faire honneur aux plats que ma fille a préparés. Les deux jeunes n’attendent pas le dessert pour nous sauter dessus. David, derrière moi, s’est emparé de ma poitrine et la malaxe. Christelle fait de même sur sa mère, qui se laisse faire, un peu gênée quand même que je la regarde. J’annonce : « Oh là là ! Doucement mon chéri, je suis éreintée, échauffée devant et irritée derrière, si vous comprenez ce que je veux dire. Je ne suis pas en mesure de faire quoi que ce soit aujourd’hui! » David ne semble pas entendre et baisse sa braguette pour m’offrir son sexe. D’une main, il me pelote la poitrine et de l’autre m’appuie sur la tête pour m’inviter à m’approcher de sa turgescence, que je gobe. Je prends grand plaisir à sucer mon petit fils et Virginie me regarde avec un mélange de surprise et d’envie. Christelle la fait se lever et la déshabille totalement. Les deux jeunes ont, désormais, pris le contrôle de leurs aînées. David me fait avancer sur ma chaise, me fait quitter ma culotte et écarter les jambes, alors que Christelle force sa mère à s’agenouiller devant ma chatte. Elle lui appuie sur la tête pour obliger le contact de sa bouche sur mon ...
«1234»