1. La maison des causses 2


    datte: 23/10/2018, Catégories: Lesbienne, Humour sexuel, Auteur: elenamark,

    Je sens son souffle chaud dans mon cou, ses caresses sur ma hanche. Je sors de mon sommeil de la façon la plus agréable qui soit. Je suis couchée sur le côté une jambe pliée, la couette est apparemment relevée, car je sens de l’air plus frais sur ma jambe allongée et mes fesses. Rosy a les mains chaudes. Par-dessous elle en passe une autour de mon cou pour la poser sur mon sein, tandis que l’autre parcoure mes fesses tour à tour, puis vient se faufiler avec délicatesse entre elles jusqu’à mon entre jambe. Elle vient se coller contre mon dos.« Ton pull est en laine, ça pique ! »« Tu es réveillée ! Tu viens prendre ton petit déjeuner, c’est prêt ! « J’ouvre les yeux, la lumière est éblouissante. C’est étonnant le canapé-lit est situé dans la partie la plus sombre de la pièce. Je ne tarde pas à comprendre car en me retournant, je vois ma belle qui me regarde, maintenant à genou sur le bord du canapé, mais je vois aussi à travers les grandes vitres de la véranda, un paysage d’un blanc immaculé s’étendre à perte de vue.Il a neigé durant la nuit ! Rosy me tend mon peignoir, elle est vêtue de son gros pull de laine gris foncé, d’un grand teeshirt blanc qui dépasse et lui arrive à mi-cuisses, et bien sûr de ses grandes chaussettes. Je soulève son teeshirt.« Ben, tu as mis une culotte ! «« Je ne sais pas ce que tu prends au petit déjeuner, j’ai sorti tout ce que j’ai trouvé « La table est mise, je m’installe, elle nous sert un café.« Tu ne manges pas ? »« J’ai déjà, déjeuné, je suis ...
    levée depuis un moment ».« C’est vraiment superbe ce paysage, c’est une journée qui commence magnifiquement bien ». Je déjeune tout en admirant le causse recouvert de son manteau de neige, alors que Rosy, boit son café devant le feu de cheminée qu’elle vient de recharger de deux grosses buches.« Merci ma belle, bon je vais prendre une douche » lui dis-je en l’embrassant dans la nuque au passage. Elle me ratt**** par la main.« Tu ne veux pas un gros câlin ? »« Si, bien sûr, après je serais toute à toi ! « Je prends ma douche, m’essuies grossièrement, je vais aller me sécher devant le feu. Lorsque je sors de la salle de bain, nue, Sandrine et Rosy qui a mis son pantalon de jogging, sont toutes les deux dans l’entrée.Comme si de rien n’était, Sandrine s’avance, me fait la bise.« Bon, les filles je vous laisse tranquilles ! « et elle s’en va.« Elle devient envahissante, tu ne trouves pas ! «« C’est exactement ce que j’ai pensé lorsque je l’ai vu à la porte, mais en fait, elle venait juste te ramener ton téléphone que tu as oublié hier soir. Elle s’est excusée et m’a dit qu’elle ne nous dérangerait pas plus longtemps, avec un sourire qui en disait long .C’est à ce moment que tu es sortie de la douche .Enfin ! Hier, tu as remarqué son petit numéro de drague ?"« Non ! »« Tu n’as pas fait attention, en même temps, tu avais un peu bu ! Mais, de façon assez subtile elle cherchait à nous faire comprendre qu’elle ne serait pas contre passer un petit moment avec l’une d’entre nous voire ...
«1234»