1. Ma mère aime l'argent...et le sexe... (1)


    datte: 24/10/2018, Catégories: Inceste, Auteur: tardemars,

    Bonjour. Je m’appelle Mathieu. J’ai 27 ans, j’habite Paris. Pour raconter mon histoire, je dois d’abord vous présenter ma mère. Elle s’appelle Martine. Elle a 48 ans, elle est grande, blonde, encore assez belle pour son age. Les gens diraient qu’elle est plutôt sympathique, avenante. Jusqu’à là tout va bien. Mais voilà, ma mère a un gros défaut : elle adore vraiment trop l’argent. Le sexe aussi. Mais surtout le fric. J’avais compris assez jeune à quel point le pognon occupait une place privilégiée dans sa vie, avant sa famille, avant même moi, son fils. J’en avais souffert en étant petit car elle ne s’intéressait pas à moi. Elle rêvait luxe, bijoux, richesse, était fascinée les gens qui avaient le pouvoir et le fric. Le problème c’est qu’elle même n’en avait pas. Elle s’était mariée avec un modeste employé sans le sou, mon père. Et elle le regrettait tous les jours. De l’argent, par contre moi, aujourd’hui j’en ai, beaucoup. C’est tout récent : ces dernières années j’ai travaillé dans la bourse à New York. J’étais jeune mais très doué. A l’age ou d’autres commencent juste leur carrière professionnelle, j’avais déjà fait quelques très beaux coups et gagné une petite fortune. Alors lorsque cette année je suis revenu en France, j’ai vu débarquer ma mère, très intéressée par ma toute nouvelle prospérité financière. Elle est venue me voir un week end à Paris, toute mieleuse. — Ha, mon chéri, si tu savais comme la vie est dure ! Regarde ma voiture, elle est toute rayée. Et je ...
    n’ai même plus de quoi m’habiller ! En effet je remarquais qu’elle était vêtue très légèrement...un peu trop légèrement même peut être. Une jupe légère très courte, et un t shirt trop petit qui laissait déborder sa belle grosse poitrine. Mais ce que je remarquais aussi c’est qu’avant même de me demander comment j’allais, elle me parlait de fric... — Et papa, il peut pas t’aider ? — Ton idiot de père n’a pas un euro sur son compte ! Mais toi, mon chéri, tout a l’air de bien aller pour toi. Tu pourrais pas me prêter un peu d’argent, de quoi faire les magasins ? J’étais comme d’habitude stupéfait que ma mère me demande ça de façon aussi directe. — Je ne sais pas maman. J’ai eu plein dépenses imprévues ces derniers temps. Elle eu l’air déçue. Pour se donner bonne contenance, elle alla dans la cuisine pour se servir un verre d’eau, puis revint vers moi. Elle semblait réfléchir à la façon d’arriver à ses fins. Elle s’approcha alors de moi en minaudant, se colla à moi, m’enlaça de ses bras. — Je suis contente de te voir, en tous cas, mon chéri. — Ha bon ? Ca alors ! — Bien sûr ! Dis moi, si ça te dit on y va ensemble faire les magasins mais promis j’achète rien. C’est juste pour le plaisir de passer un bon moment avec toi. Je fus tout d’abord assez agréablement surpris, même si je connaissais bien ma mère. J’acceptais sa proposition. Dans cet environnement de luxe, ma mère était ravie. Elle courait un magasin à l’autre, essayait plein de beaux vêtements, me demandant à chaque fois mon ...
«1234»