1. De Hervé à Vanessa, chienne soumise (26)


    datte: 27/10/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: tomy83,

    20 h 30. Domi ouvre la porte. Elle entre en poussant son établi à roulettes, suivit de Gégé et de sa future esclave. Elle est nue, tenue en laisse, les mains attachées dans le dos. Gégé nous demande ou il doit la mettre. — Psssttt, psssttt, psssttt. Pas de ça avec nous. Vanessa va te positionner, quant à moi, je vais m’occuper de Véro. Mais avant, vous allez parapher le lire d’or il fera preuve de votre consentement. Après cette formalité administrative, Maria s’occupe de Véro, Domi installe son matériel et moi je mets à poil le beau Gégé. Il bande déjà. Véro est harnachée sur la poutre de façon qu’elle ne peut plus bouger. Des étriers ont été placés, ses jambes, ses cuisses sont outrageusement écartées. Pour ma part, j’ai mis Gégé assis à califourchon sur le fauteuil, jambes, cuisses, buste, bras, avants-bras et mains bloqués. Sa tête reposant sur le repose-tête. À se demander qui est le supplicié, mais on ne veut pas qu’il interfère dans notre "travail". — Par quoi veux-tu que l’on commence, dit Maria, les piercings, le tatouage ou autre chose. — Pose d’un bâillon-boule. Lui dis-je. Elle me sourit, apparemment c’est moi qui dirige la séance. Cela n’est pas fait pour me déplaire. Après tout, c’est Véro la demanderesse. Elle me veut, elle va m’avoir. Je vais voir ce que Domi a ramené. Je vois cinq gros piercings, de tailles identiques, en forme de fer à cheval. Je souris à Domi. Les aiguilles, nécessaires à cet acte, sont toutes emballées dans leur plastique. — OK, on va ...
    commencer par les tatouages. Je feuillette le cahier de Domi. Je choisis une tête de chat à demi-cachée. — Ça sera pour son mont de Vénus... Tu n’as pas des lettres gothiques ? — Oui, là... — Tu peux faire chevaucher deux "G" sur son nombril ? — Oui mais elle va souffrir pendant la pose du piercing. — Appelle ton frère, il lui fera une injection. — Pas la peine, j’ai ce qu’il faut, dit-elle en tirant sur un tiroir se sa desserte. — Hummm, Bien joué Domi... Hihihihi... — Et on lui fera ces deux dragons se faisant face au creux de sa poitrine. Voilà au boulot ma Domi. Domi allait piquer avec une seringue d’anesthésiant le haut du sexe de Véro. — Non, là et sur ses seins, pas besoin. Elle prend son stylet, le plonge dans l’encre et commence son œuvre avec application. — Putain, elle mouille cette grosse salope. Étant entre ses cuisses, elle ne pouvait pas ne pas le remarquer. Elle mouille fort la Véro et elle sent fort. Mais en bonne professionnelle, elle poursuit son tatouage. Je me retourne vers Gégé. Il bande comme un fou. Est-ce fait de voir sa femme ainsi offerte ou le fait d’être entravé, sûrement les deux. Je vois sa bite tendue en bas du dossier. Je m’approche et la lui lèche, car je ne veux pas qu’il vienne avec moi, mais dans sa pute, plus tard. Je cherche Maria, elle est assise devant une des armoires qui fait office de bar. Elle a servi quatre verres de whisky et me fait un clin d’œil. Je laisse Gégé et vais la rejoindre. — Tiens, bois... Tu as l’ai de prendre ton rôle ...
«1234»