1. Un bel été avec maman (4)


    datte: 29/10/2018, Catégories: Inceste, Auteur: corila,

    En sortant de la salle de bain, je réalise petit à petit que je viens de faire l’amour avec ma mère. J’éprouve alors une sensation de fiereté, elle m’a dit que je m’étais bien débrouillé! J’espère que l’on va le refaire, c’est vraiment trop bon, et qu’elle est belle...J’arrive dans la cuisine et met la table tout en continuant mes réfléxions, qui cessent quand maman arrive, avec une serviette en noeud dans les cheveux. Seulement avec la serviette dans les cheveux. -Tu peux me mettre de la crème après soleil s’il te plait? -Euh oui bien sûr. Une fois de plus je suis resté quelques instant à la regarder nue, elle me fait constamment de l’effet avec cette silouette et ces formes... Elle va jusqu’au canapé et s’y allonge sur le ventre. Je reste debout à côté d’elle et met de la crème sur mes mains, que je commence à étaler au niveau de ses reins. -Pas besoin ici mon chéri, j’en ai besoin seulement sur le coup de soleil. Je dirige alors mes mains directement sur le haut de ses fesses où j’étale délicatement la crème. Mon excitation repart de plus belle quand maman écarte progressivement les cuisses au fur et à mesure où mes mains glissent vers le bas. Je vois maintenant complètement son intimité, qui semble mouillée. -Tu peux rester sur mes fesses, mes jambes n’en ont pas besoin. En prononçant ces parôles elle se cambre légèrement, ce qui a pour effet d’ouvrir ses lèvres. Plus de doute, ellemouille bien! Mes mains continuent d’étaler de la crème tout en se rapprochant de son ...
    intimité, qui n’en a pourtant pas besoin, mais qui m’attire tellement. Alors que mes doigts entrent en contact avec savulve humide, maman commence à respirer fort. Ayant de plus en plus d’assurance je joue avec ses délicates chairs quand elle prend deux de mes doigts avec sa main et les insère en elle. Je commence donc à la doigter, dans un premier temps doucement, puis avec envie et passion. Maman ne respire plus fort, elle gémit pleinement. J’observe depuis quelques instant son anus tout rose qui semble se contracter en même temps que son vagin. C’est alors que je porte le pouce de mon autre main à ma bouche pour lesaliver, et que je le dirige droit vers son anus. -Oh mon chéri, rien n’est jamais passé par là, sois doux. Je pousse mon doigt qui rentre relativement facilement et je la doigte de ses deux orifices. -Je sens que je vais jouir, continue! Je bouge mes doigts le plus rapidement possible et mes yeux n’en perdent pas une miette. J’arrête brutalement mes mouvements quand j’entend le bruit d’une voiture. Vu le bruit maintenant fort, elle est proche de se garer. -Maman! Bouge vite, une voiture! La voiture se gare et une portière s’ouvre. Maman se redresse avec difficulté, elle semble perdue. -Ta serviette, met la autour de toi! Elle enlève alors la serviette de ses cheveux et la noue autour de son corps tandis que la portière de la voitureclaque en se refermant. -Maman on voit la moitié de tes fesses là! -Je ne peux pas mieux faire, soit on voit mes seins soit le bas de mes ...
«12»