1. Naturisme éducatif (2)


    datte: 29/10/2018, Catégories: Inceste, Auteur: naturesexe,

    Un soir ou nous étions tous les quatre devant la télé, une scène de sexe assez crue dans le film nous mis, ma sœur et moi, en émois. Nos parents s’en rendirent rapidement compte et avant que nous n’ayons pu songer à nous soulager, ils dirent : — Bon les enfants, on a pu se rendre compte que vous étiez sacrement curieux, et même un peu coquins, dis mon père en riant — Et pour être honnête, nous sommes souvent bien plus excités quand vous venez nous voir faire l’amour, ajouta ma mère. — Si vous en avez envie, votre mère et moi, on pourrait vous donner des cours à propos du sexe. — On a déjà appris beaucoup de choses en vous regardant, dis ma sœur — Pourtant, on ne vous a jamais vraiment expliqué comment prendre du plaisir avec quelqu’un. Si vous voulez on pourrait essayer de faire ça de manière un peu plus "éducative", dis mon père en faisant les guillemets avec ses mains. — C’est à dire ? en expliquant ce que vous faites ? ou en nous faisant participé ? Interrogeais-je avec des étoiles dans les yeux. — On pourrait d’abord commencer par un cours illustré, et on pourra peut-être envisager des travaux pratiques, répondis ma mère Je me tournais alors vers ma sœur, ses tétons étaient fixés vers le plafond, et on distinguait clairement l’humidité de son entrejambe luisante. De mon côté je bandais comme un taureau. Nous avons acquiescé en même temps sourires aux lèvres. Mon père entreprit alors d’éteindre la télévision. Ma mère ouvrit ses jambes et entreprit de nous détailler en ...
    nous montrant avec ses mains, l’anatomie féminine de manière très scolaire. — Commençons par les seins, leur taille varie d’une femme à l’autre, il y a l’aréole, et au centre le téton, dis t’elle en pinçant légèrement ceux-ci. Certaines femmes sont très sensibles et aiment beaucoup qu’on leur caresse les seins, d’autre moins. Même si j’apprécie qu’on me les caresse ce n’est pas ce que je préfère. — Moi j’adore me caresser les tétons, dis ma sœur, en pinçant légèrement ceux-ci. — Passons au sexe de la femme, la chatte, la foune, la fente, je ne pense pas que je vais vous apprendre tous les noms qu’on lui donne. L’extérieur s’appelle la vulve en langage scientifique. Il y a les grandes lèvres, joignant le geste à la parole elle les caresse. Lorsqu’une femme est excitée, elles s’ouvrent pour dévoilées les petites lèvres, elle ouvrit alors de deux doigts ses grandes lèvres qui étaient déjà bien ouvertes. Au sommet des petites lèvres, il y a le clitoris. C’est l’organe du plaisir, il est très sensible, elle le caressa rapidement. Un petit peu plus bas, il y a le méat, on ne le voit pas bien car c’est un tout petit orifice, c’est par là que les femmes urinent, font pipi. En dessous, c’est le vagin. Elle fit coulisser un doigt dans celui-ci. C’est par là que rentre le pénis quand on fait l’amour, mais c’est aussi par la que sortent les bébés. Quand une femme est excitée, il s’humidifie en sécrétant de la cyprine dont le but est de le lubrifier le conduit. De cette façon le pénis ...
«1234»