1. Théâtre pour adultes (3)


    datte: 30/10/2018, Catégories: Gay, Auteur: ERIC64,

    Je vais régulièrement dans ce cabaret, en tant qu’acteur, mais encore plus en tant que client spectateur, tellement ces numéros homos me plaisent. Je suis seul à ma table lorsqu’un homme m’aborde. Il est beau, malgré son âge, dans les soixante-quinze ans. Il me demande si je suis bien un de ceux qui jouent dans la pièce de théâtre, et après confirmation s’assied à ma table. Il me félicite pour mon jeu d’acteur, mais aussi pour ma queue qui lui plait beaucoup. Celle de mon collègue noir est bien plus grosse, mais trop pour pouvoir la prendre en bouche. La mienne lui semble le calibre idéal. Il a envie de sucer, et me propose une pipe, là, maintenant, à la vue de tous. Je suis excité par le spectacle, par ses mots, et j’avoue qu’une fellation serait la bienvenue. J’accepte son offre. J’enlève le bas et j’écarte les cuisses, mon sexe bandé. Il s’agenouille entre mes jambes et me saisit en main: — Oh putain, cette bite! Elle est encore plus belle que je ne la voyais. Il me prend en bouche, et commence une turlutte savante. Il est doué pour cet exercice, et je le lui fais savoir: — Hum, oui, c’est trop bon comme tu suces. Tu pompes à fonds, j’espère? — Oui, bien sûr, je fais tout. Mais ne te presse pas pour jouir, je veux bien profiter de ta queue avant. — Ok, je vais essayer de me retenir, je te préviendrais. — Oui, surtout, que je me prépare à tout prendre sans rien gaspiller. Il me gobe à nouveau, en gorge profonde par moment, et on cesse nos échanges. Je caresse sa tête, ...
    comme pour l’encourager, le remercier de ses services. Après de longues minutes, je sens la sauce qui monte, et l’avertis: — Tu suces trop bien, je vais jouir. — Lâche toi, décharge, donne moi tout, tu as intérêt. Je m’abandonne, et me vidange sans retenue. Il bouffe tout avec des "slup" assourdissants. Il revient s’asseoir près de moi, et je me rhabille. On discute, du spectacle, de ma pièce, d’un peu tout ce qui est sexuel. Il me fait alors une proposition: — Je peux recevoir, ça te dit de finir la soirée chez moi? — Ca peut, tout dépend du programme. Tu m’as dit que tu faisais tout, ça veux dire quoi? — Tout. Je suce, comme tu as pu voir, mais je caresse, j’embrasse, je broute les couilles, je bouffe les culs, et pardessus tout je me fais mettre; c’est ce que préfère, me faire défoncer le fion, me faire remplir de sperme. — C’est pareil pour moi. Mais dis moi, tu m’as l’air de n’être que passif? — Oui, c’est vrai. J’étais aussi actif, un bon queutard, mais malheureusement je ne bande plus depuis quelques années. Je suis un peu déçu par sa réponse, j’ai envie d’une queue moi aussi, mais tant pis, j’accepte quand même son invitation. On attend la fin du spectacle, et on s’en va. Arrivés chez lui, il me mène direct à sa chambre. Il y a un très large lit, avec une grande armoire à glaces de chaque côté, et dans lesquelles je suppose que l’on pourra voir nos ébats. On se déshabille vite fait, et je le trouve beau, bien conservé, malgré son âge. Il m’a dit qu’il embrassait, et ...
«1234»