1. Baby-sitting (15)


    datte: 31/10/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Sam Botte,

    15 Au bout de plusieurs minutes, Ghislaine rompit le silence : — Dis-moi, Karine, je peux te demander quelque chose? — Oui, bien sûr. — Ben, voilà, j’ai envie de te demander "Pourquoi tant de haine"? C’est vrai, quoi, depuis qu’on a commencé toutes les trois, tu sembles refuser toute démonstration de douceur. Et pourtant, je suis certaine qu’au fond, ça te plairait. — Qu’est-ce que ça peut te foutre, tu es psy? — Non, mais Ca me fait presque de la peine pour toi. Je ne te comprends pas, là. Tu sembles aimer les filles, et pourtant, j’ai eu l’impression plusieurs fois que tu voulais me me rabaisser, c’est ça. Me réduire au rang d’objet sexuel! Tu as honte d’être bi ou quoi? Karine tira nerveusement plusieurs bouffées de sa cigarette et finit par répondre : — Tu veux que je te dise : les filles, je les baise. Et les mecs, je les encule, je les traite comme des esclaves. N’importe quel mec, tu peux le mener par la queue, et c’est ce que je fais, au propre comme au figuré. De toute façon, si tu ne le fais pas, ce sont eux qui te laissent tomber pour la première pétasse qui passe. Alors voilà, je me venge J’intervins dans la discussion : — Mais si tu penses que tous les mecs sont des salauds, profite du moment présent avec les filles! Deviens exclusivement homo, et tu règles le problème. Elles, elles ne te lâcheront pas pour la première qui passe, si? Alors, pourquoi veux-tu les baiser comme si c’était toi le mec? Qu’est-ce que tu y gagnes? — Sam, Karine veut se venger à la fois ...
    des mecs et des nanas. Sans vouloir faire de psychologie de prisunic, je parierais que c’est d’une nana en particulier qui lui a piqué, comme elle dit, un mec en particulier. Je me trompe, Karine? — Non, tu as raison. En fait, je trouve assez drôle que ce soit toi qui me parle comme ça, Sam. Tu es quoi, toi? Une nana avec une queue, ça n’existe pas à l’état naturel, que je sache! En temps "normal", si j’ose dire, tu passes tes journées "en mec", non? Et pourtant ce soir, j’ai été la première à me laisser avoir par ton apparence, tu as bien tout fait pour te faire passer pour une nana, alors? — OK, OK, là tu marques un point. C’est vrai que je ne suis pas une vraie femme Mais je veux, comment dire Je veux vivre au maximum la part de féminité qui est en moi. Je veux faire l’amour comme si j’étais vraiment femme. Je veux porter de la lingerie, je veux sentir le contact si excitant du cuir sur ma peau, je veux marcher sur des talons aiguille Ca ne gêne personne, non? — Et bien, je te dis la même chose que toi il y un instant, deviens travelo à temps complet et fais-toi défoncer le cul tous les soirs! Tu peux même te faire opérer, tu sais. — Non, tu ne comprends pas, je ne suis pas un travelo, un androgyne si tu veux, mais pas un trav. Je ne veux pas me faire baiser par un mec, je veux faire l’amour avec des femmes. Je veux jouir en elle, je veux "être" elles. Explique-lui, Ghislaine, toi, tu m’as compris. — Tu t’es très bien expliqué, Sam, Karine a peut-être juste besoin d’un peu ...
«123»