1. Carine et son peintre 2/3


    datte: 31/10/2018, Catégories: Anal, Mature, Première fois, Auteur: swingtd,

    Après la journée que je viens de passer, j’ai beaucoup de mal à trouver le sommeil. Comment ai-je pu en arriver là ? Comment ai-je pu me donner, m’offrir, à un autre que mon mari ? Comment ai-je pu prendre un tel plaisir ? J’ai fait tout ça pour me venger de mon mari, de la façon dont il m’a traité durant le week-end, d’accord, mais ne suis-je pas allée beaucoup trop loin ?Il faut que je mette un terme à cette situation. Pourtant, plus je pense à mon peintre pour trouver comment m’en défaire, plus je suis troublée. Je n’arrête pas de le revoir nu, de voir son sexe dressé, dur de désir pour moi. Repenser à lui, à tout ce qu’il m’a fait, m’excite, mes tétons se mettent à poindre et je sens mon vagin s’humidifier. Quel homme puissant il est ! La nature l’a vraiment gâté et en plus il sait parfaitement s’en servir. Jamais aucun homme ne m’avait donné autant de plaisir.Ma morale et ma logique laissent bientôt place à une envie primaire. S’il était là, je me donnerais à lui sans retenue.Le tintement de la sonnette me tire brusquement de mon sommeil. Je me réveille en panique et vois sur mon réveil qu’il est déjà huit heures dix. La sonnerie continue, c’est mon peintre, mon mâle dominant qui m’appelle. Il est impatient de me retrouver, d’assouvir son envie de prendre la virginité de mes fesses. Terriblement troublée à cette perspective, je m’enveloppe dans mon peignoir et je descends enfin lui ouvrir.— Tu en as mis du temps ? Tu dormais encore ? Ne me dis pas que c’est moi qui ...
    t’ai épuisé hier ?— Non. Il faut que nous parlions. Je ne peux pas continuer.— Mais un accord est un accord.Je le supplie de renoncer. Il m’écoute en silence calmement.— D’accord, alors on va faire un nouveau marché tous les deux. Tu m’offres ton cul de pucelle, comme convenu. Si j’arrive à te faire jouir en te sodomisant, on reprend notre accord initial et tu es à moi pour toute la semaine, si je ne te fais pas jouir, on en restera là et je te ferais une réduction de vingt-cinq pour cent. Si tu refuses mon offre, on reprend l’ancien devis et tu débrouilles avec monsieur. Ça te convient ?Je ne sais plus quoi répondre. Dois-je accepter de subir une fois de plus les foudres de mon mari ou bien dois-je accepter de perdre ma dernière virginité et obtenir ma petite réduction, car je suis convaincu que pour une première fois, et monté comme il est, je n’aurais que mal et je ne pourrais jamais jouir. Après de longues secondes de réflexions, je finis par céder.— Entendu.— Alors, direction la salle de bains, il est temps que je te fasse hurler.Je marche devant lui une boule au ventre. J’essaie de me calmer en me disant que d’ici quelques minutes tout sera fini et je pourrais reprendre ma vie normale. Arrivé dans la salle de bains, il referme la porte à clef.— Pour être sûr que tu ne t’enfuis pas au milieu de ton ouverture du colon.Il me sourit de son air a****l tout en rangeant la clef dans sa salopette qu’il défait et tombe à ses chevilles révélant son sexe. Voir de nouveau ce monstre ...
«1234...7»