1. Vacances sur la Côte d'Azur


    datte: 01/11/2018, Catégories: fh, grp, couple, vacances, plage, campagne, caférestau, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, intermast, pénétratio, champagne, nostalgie, Auteur: Nash,

    Resto chic sur la Côte d’Azur. C’est l’été. La douce chaleur du soir nous enveloppe incite à des rapports sensuels. "Miss", ma douce, est en beauté. Sa robe à boutons de haut en bas laisse deviner sa poitrine bronzée ; on découvre la naissance de ses seins sans soutien-gorge. En bas, les derniers boutons non fermés font entrevoir ses cuises galbées à chaque pas. Notre arrivée au restaurant chic du Haut de Cagnes ne passe pas inaperçue. Le majordome nous guide vers la table réservée vers le coin de la longue terrasse avec vue sur la mer et la Riviera. Quelques bulles nous sont servies pour apaiser la chaleur et nous détendre en attendant les mets. Après quelques verres et l’entrée, la sensualité est montée d’un cran. Le bouton du haut s’ouvre, laissant apparaitre la moitié d’un sein. Un pied vient caresser ma cheville et remonte un peu sur mon mollet. Mon regard se fait alors brillant quand je percute le sien. Une forme de défi se noue, dans un « Ose monter plus haut », lui dis je ; une attaque qui fait mouche, mais qui au fond relance le mouvement du reptile vers mes genoux, que je ferme, coinçant ce pied inquisiteur. Un relâchement des genoux lorsque le serveur nous sert le plat. Une attaque directe du reptile vers mon entrecuisse me fait sursauter, ce qui ne passe pas inaperçu à la table d’à côté. Que faire après une telle attaque ? Rester sans réagir ou attaquer à mon tour ? La meilleure défense étant l’attaque, je quitte ma chaussure et mon pied nu s’aventure vers sa ...
    jambe ; commence alors une caresse sensuelle vers le haut de sa jambe. Ne pouvant à la fois rester la jambe tendue et les genoux ouverts, "Miss" retire sa jambe et essaie d’empêcher la progression de mon pied. Je suis vite coincé entre le bout de ses cuisses. La dégustation et les bulles y aidant font que les genoux se relâchent. J’en profite pour aller de l’avant. Ils se resserrent à nouveau mais j’ai gagné quelques centimètres ; nos verres s’entrechoquent dans un échange du regard où brillent les lueurs des bougies de la table mais aussi celles du désir. Mon pied progresse lentement vers cette chaleur ô combien enivrante. Un défi se noue à nouveau en des mots et regards pour le moins sensuels. L’ouverture des cuisses se fait par à-coups, comme pour dire oui et non. Un premier toucher me fait comprendre qu’elle n’a pas de culotte et me fait entrevoir une humidité qui en dit long sur l’état de "Miss". La conversation s’arrête et sa bouche laisse percer une langue qui, dans un mouvement sensuel, fait le tour de ses lèvres. Comme une invite à en faire de même sur d’autres lèvres. Aussitôt l’invitation captée, mon pouce de pied entreprend un toucher desdites lèvres, puis remontant un tant soit peu vers ce lieu des plaisirs, il en caresse l’effervescence dans un mouvement continu dont on voit bien que les effets se font sentir chez une "Miss" aux abois se laissant aller en arrière sur le dossier de la chaise pour faire avancer son pubis dégoulinant et pour un meilleur toucher. Un ...
«1234»