1. Une fille dans un corps de garcon


    datte: 02/11/2018, Catégories: Transexuels, Gay, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: NataschaTV67,

    Etre une fille ou femme emprisonnée dans un corps de garçon ou d’homme ? J’ai réalisé cela tardivement en voulant refouler et rejeter avant bien sûr de l’accepter et de l’apprécier. Durant la période de l’école maternelle et le premières années de primaire je n’avais pas de copains mais que des copines filles J’aimais me déguiser en fille et je préférais les poupées aux camions . Plus tard au collège je devins la souffre douleur de quelques petits machos . J’étais timide , peureuse , plutôt grassouillette , les poils ne poussaient pas, ma voix ne muait pas . J’étais aussi très complexée par la taille de mon sexe Sous la douche collective j’étais la risée des petits mecs . J’étais captivée par ces corps de garçon et dans l’intimité je me masturbais et m’introduisais divers petits objets en pensant à eux . C’était il y environ 30 ans et dans mon microcosme il n’y avait pas de place pour tout cela . A 18 ans j’ai quitté ma campagne pour m’installer dans une ville proche pour entamer des études. Mes premiers émois avec les hommes ne tardèrent pas à arriver. On est fin des années 80 et on en est encore au minitel et oui et j’ai découvert les réseaux de rencontre et de tchat . J’avais aussi eu connaissance d’un lieu de drague et de rencontre. Je pense que j’étais plutôt appétissante pour les gays et hommes bi mature qui s’y promenaient. . Mes premiers sexes je les ai sucé dans ce parc jusqu’au jour où j’ai croisé la route de mon premier amant . Marc était un bel homme d’environ 45 ...
    ans , bi marié , qui m’a fait découvrir le plaisir d’être prise . Il avait corps très viril et poilu et très bien membré. Il venait dans ma chambre d’étudiant et plus souvent chez lui. Je lui avais avoué ces envies d’être femme et il m’avait acheté mes premiers dessous et une paire d’escarpins. J’étais sa petite femelle et je n’avais besoin de rien d’autres enfin c’est ce que je pensais. Parfois Marc me délaissait , surement qu’il refoulait aussi ce coté bi . Je continuais de trainer dans les par c, et j’ai découvert un site BDSM et voilà ce dont j’avais envie surement. J’ai établi un contact dans le temps avec un homme mur de 62 ans , j’en avais 20 à ce moment là . Son pseudo était Maitre René . Très vite nous avons convenu d’un RV à l’extérieur où il m’a récupéré en voiture . Il n’était pas très beau mais très dur dans son regard et l’intonation de sa voix . Nous sommes allé chez lui . Il m’a ordonné de me mettre nue, m’agenouiller m’a posé un collier et une laisse, une cagoule noire opaque et j’ai fait connaissance avec son martinet . Je me souviens d’avoir pleuré et le supplier d’arrêter. Il a seulement arrêté après une centaine de coups et il s’est allongé sur le canapé et j’ai aussi découvert qu’il n’avait plus d’érection. Je pense encore à ces heures ou il me plaquait la tête contre son pubis et je devais gober ce sexe mou pendant qu’il regardait des films spécialisés .J’étais sous son emprise et je m’exécutais . Il m’a présenté aussi à des amis à lui . Un homme chauve ...
«12»