1. Cache cache 4


    datte: 03/11/2018, Catégories: Masturbation, Tabou, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Lauriolan69,

    Ma femme s'est décidée à franchir le pas en faisant l'amour à d'autres hommes à condition que je la regarde. Après l'expérience de la cage d'escalier puis de la boite échangiste avec des blacks, elle expérimente un nouvel amant de passage.Nous ne savions pas trop où tout cela devait nous amener, vers quoi cette exacerbation d’un fantasme, qui s’est finalement révélé partagé, allait nous conduire.Je ne m’étais pas attendu à ce que ma femme réponde aussi rapidement à mes désirs. Je ne m’attendais surtout pas à ce qu’elle exprime elle-même, en cédant à ce fantasme, un appétit sexuel que je ne lui connaissais pas.Mais ces expériences, qui n’étaient pas pour moi dénuées d’une troublante v******e, m’offraient la présence d’une épouse à la féminité renaissante. Je ne pouvais qu’apprécier l’attitude de ma Sophie qui était redevenue tendre comme aux premiers jours, plus câline et sensuelle que jamais.Bien sûr, c’était toujours la même Sophie, cette femme que j’avais vue jouir près de l’ascenseur, se faire prendre par un inconnu… C’était-elle aussi qui s’était offerte avec une détermination plus sauvage encore dans cette boîte à partouze à des Blacks qu’elle ne connaissait pas même deux heures auparavant. Pourtant, ce n’était plus la même.Sa sensualité n’était pas celle de la jeune amoureuse qui m’embrassait sans retenue dans les lieux public, à l’université, ni celle de l’amante fougueuse qui découvrait dans mes bras les sublimes délices de l’amour, alors que je n’étais guère plus ...
    expérimenté qu’elle.Il y avait quelque chose de cette Sophie-là, enthousiaste et trop longtemps effacée sous le poids des pesanteurs quotidiennes. Mais la femme que je découvrais près de moi exprimait une sensualité plus prégnante encore, celle d’une femme mûre qui n’a plus peur de l’accomplissement de sa féminité. Surtout, il semblait que son désir sexuel se développait à mesure qu’elle osait se confronter à ses désirs les plus déraisonnables.Vivre cette expérience me confrontait à mes propres contradictions. La voir ainsi dans les bras d’autres hommes faisait croître mon excitation pour elle, mais j’avais aussi la crainte qu’elle se « découvre » dans les bras d’un autre homme et qu’elle s’éloigne de moi.Pour avoir du désir l’un pour l’autre, il n’était plus nécessaire d’évoquer ses « aventures », mais nous savions pertinemment que la réalisation de nos fantasmes alimentait en grande partie ce désir retrouvé…L’excitation pour moi, et elle me fit comprendre que c’était aussi vrai pour elle, résultait aussi d’une certaine mise en danger de notre relation. Mais la peur qu’un événement imprévu fasse basculer l’équilibre de notre relation rendait notre pari moins futile que je ne l’avais cru tout d’abord. J’avais constamment la crainte que la situation que j’avais initiée et pour laquelle Sophie était devenue ma complice, finalement ne nous échappe.Sa sensualité même, chaque jour plus évidente, s’habillant de plus en plus sexy aussi bien dans notre intimité que lorsque nous sortions ...
«1234»