1. moments de découvertes


    datte: 14/01/2017, Catégories: Masturbation, Première fois, Auteur: lecoquin29000,

    Cela fait longtemps que nous n'étions plus sortis ensemble. Ces derniers mois ont été éprouvants pour nous. Le travail, les réunions tard le soir, les travaux... La vie de tous les jours nous avait installés dans une routine sans que l'on s'en rende compte. Depuis que nous avions acheté cette maison, nous cohabitions plus que nous habitions ensemble. Quelle ironie ! Nous voulions en faire un nid douillet pour notre couple et voilà que, finalement, nous étions chacun afféré à nos propres affaires sans réussir à faire plus attention à l'aute. Chacun était fautif mais nous ne nous en parlions pas, comme si nous voulions éviter les brouilles, les engueulades... Non, la fatigue faisait que même ça c'était devenu impossible pour nous ! Mais cela avait des effets pervers sur notre vie de couple. Au début, nous faisiosn l'amour tous les jours, voire plusieurs fois par jour, sous prétexte qu'il fallait faire l'amour dans chaque pièce pièce de notre nouveau chez-nous. C'est ce qu'on avait appelé le feng shui sexuel. Ou comment découvrir la maison autrement ! Nous étions complices, tendres et coquins. Je trouvais un rai de lumière sous la fenêtre de la chambre, c'était joli, je t'invitais à venir le voir, je t'embrassais, content de la situation. Et sans aucune explication, ça dérapait. On se déshabillait, on s'embrassait, ons e léchait, caressait, on tentait de nouvelles positions... Jamais nous n'aviosn été si câlins... Puis les mois passèrent, les premiers soucis sur les travaux de ...
    la maison arrivèrent. Quelques tracas qui se résolvaient finalement mais qui finissaient par miner notre moral et donc qui mettaient à mal notre libido de feu. Tu étais perturbée par ton nouveau boulot, ça te prenais du temps. Moi, si le boulot se passait bien, mes nouvelles responsabilités me demandaient de plus en plus de temps de présence là bas... Si à cela on rajoute les travaux le week-end, les obligations familiales... Bref, ce n'était plus la même osmose qu'à notre arrivée dans cette maison. A tel point qu'un matin, en allant me brosser les dents, prêt à aller au boulot, je t'ai vu sous la douche. Tu te savonnais. Je connaissais par coeur ce corps, tant je l'avais vu, admiré, caressé, léché, excité ces dernières années. Oui mais quelle fut ma surprise quand, une fois sortie de ta douche, te séchant, j'ai vu que ta petite chatte était recouverte d'une épaisse toison noire ! Oui, depuis que je t'avais connu, tu avais toujours pris soin de t'épiler intégralement la chatte, parce que tu préférais me disais-tu, parce que moi aussi j'adorais ça, parce que manger ce minou était l'une de mes choses favorites... Mais là, non, les poils recouvraient tout ce sexe. Cette toison était épaisse, fournie, et je ne pouvais pas voir tes lèvres glabres... Mon dieu, je ne t'ai donc même plus vue nue depuis si longtemps ! J'ai réalisé que je ne savais même plus quand nous avions fait l'amour pour la dernière fois. Je m'en suis voulu dès cet instant. tout notre passé a ressurgi dans ma tête ...
«1234...»