1. Pris la main dans le bac (4)


    datte: 03/11/2018, Catégories: Partouze, Auteur: sifeminin,

    Salut c’est votre folle de lycra Avec Catherine et Geneviève j’avais pris mes habitudes, ainsi je savais pratiquement que tous les weekends j’allais servir pour l’une ou l’autre voire les deux. Je vous parle des weekends mais j’étais aussi sollicité en semaine. J’en étais arrivé à un tel point que je passais plus de la moitié de mon temps libre habillé en femme avec l’une ou l’autre voire les deux. Un jour Catherine m’a dit qu’elle voulait me faire une surprise en fait elle avait invité un ami à elle. J’ai refusé fermement mais elle m’a dit que je n’avais pas trop le choix car Geneviève et elle avait plein de photos de moi dans des tenues un peu compromettantes. Voilà comment un samedi matin alors que j’avais passé la nuit chez Geneviève avec Catherine, on a sonné à la porte. Évidemment moi j’étais complètement en femme désirable, ma gêne fut énorme quand j’ai compris qu’un homme était en train d’entrer dans la maison. Geneviève m’a présenté Claude un grand et bel homme d’à-peu-près leur âge, gros malaise lui aussi était client là où je travaillais. C’était un ancien chef d’entreprise, dans le secteur des volets roulants, maintenant à la retraite. Il est venu me saluer, je lui ai tendu la main, mais lui est venu m’embrasser. Il m’a surtout saisi les joues avec une partie de ses mains sur mes cheveux comme si on se connaissait depuis très longtemps. Il m’a tenté si bien embrassé qu’il finit par me rouler un patin que je n’ai pas pu refuser tant il était doux et délicat. ...
    Geneviève nous a dit qu’il n’était pas utile de faire les présentations car je me souvenais même du nom de ce client. Je ne sais pas ce qui m’a pris mais quand il m’a plaqué contre lui en l’embrassant je me suis mis à avoir une forte érection. Par la même occasion j’ai pu constater que lui aussi avec une belle érection et qu’il était aussi bien membré. Catherine a commenté en rigolant comme quoi il ne me laissait pas indifférent. Le pire c’est que maintenant ses mains étaient baladeuses, il me caressait les fesses et le sexe ainsi que mes tétons. Le plus beau c’est que je me laissais faire; j’étais même limite en redemander tant il était efficace dans ses caresses. C’est la première fois qu’un homme me voyait ainsi vêtu est la seule réaction que j’avais, c’était une érection. Mes deux maîtresses m’ont expliqué que Claude à appris mon existence alors que tous les trois causaient ensemble et il a été très intéressé. En fait il a fait savoir à Geneviève et Catherine qu’il était très tenté de faire ma connaissance. C’est ainsi que j’ai appris que cet homme était marié depuis longtemps mais qu’il avait toujours eu une tentation de goûter au même sexe. Mes deux maîtresses lui avaient alors expliqué la situation avec moi, comme quoi j’étais totalement soumis à ces deux femmes. J’ai ainsi découvert que les deux femmes avaient même pris des photos de moi quand j’étais en tenue féminine et qu’elles avaient montré à Claude. Quand je voyais cet homme en face de moi à qui j’avais donné une ...
«1234...»