1. TOMBER DANS LES POMMES, PEUT DEVENIR …


    datte: 03/11/2018, Catégories: Première fois, Auteur: pompier37,

    Par une fin de matinée plutôt chaude et ensoleillée, puisque nous sommes à Douala au Cameroun, noussommes réunis, mes deux belles sœurs, Stéphanie, Myrice, Prudence ma femme et moi pour passer unebonne journée ensemble. Tout d’abord, nous commençons par prendre l’apéritif et cela dure assezlongtemps pour dire qu’à plus le quatorze heures, nous passons à table. Prudence nous avait préparéun superbe menu à la Camerounaise que j’avais accompagnée d’un bon vin Français.Peu avant de sortir de table, Myrice se lève précipitamment en nous disant. Ho lala, je ne sais passi c’est le vin qui m’a tourné la tête, mais je me sens un peu fatigué, je vais m’allonger un peusur le lit.La voilà parti dans la chambre, qui se trouve juste à côté, et quelques secondes après, nousentendons un bruit, comme si quelque chose ou quelqu’un était tombée à terre. Stéphanie, qui étaitla plus proche, se lève et se dirige vers la chambre. D’un cri, elle nous appelle en disant Mimi està terre. Régis vient vite, je crois qu’elle est tombée dans les pommes.Bien sûr, à ces mots, nous voilà tous les trois en moins de deux secondes dans la chambre. Nous laprenons délicatement et l’installons sur le lit. Je commence par lui défaire la ceinture de sonpantalon qui lui serait la taille, puis je déboutonne son chemisier et lui hôte et pour luipermettre de respirer puis facilement, je lui dégrafe son soutien gorge. Et là, quelle surprise. Seprésente à mes yeux, une superbe paire de seins, bien ronds, ce qui m’a fait ...
    battre le cœur à cent àl’heure. Mais pour l’instant, la première chose à faire était de la faire revenir à elle. Dans unpremier temps, je posais délicatement mon oreille sur sa poitrine pour vérifier que son cœur battaitnormalement. Une fois cela constaté, je m’inquiétais car son rythme cardiaque était un peuirrégulier. Mais au bout de quelques minutes, il est redevenu normal. Mais Mimi était toujours dansles pommes. Alors j’ai décidé de lui faire le bouche à bouche. Peut être que ça pourrait la fairerevenir. Ce petit manège dura plusieurs minutes. De temps en temps je reposais mon oreille sur sonsein pour écouter son cœur, ensuite je reprenais mon bouche à bouche, jusqu’au moment ou la belleMimi commença à retrouver ses esprits. Une dernière fois, je m’approchais pour écouter son cœurbattre. Mais cette fois, avant d’appliquer mon oreille, je posais ma main sur son sein, et je me misà le caresser délicatement. Puis, j’appliquais une fois encore mon oreille et cette fois, le cœur deMimi se mit à s’accélérer. Alors, je posais encore une fois mes lèvres sur sa bouche. Mais cettefois ci, je sentis sa langue rejoindre la mienne pour un baiser chaud comme la braise. Heureusementque nous étions restés seul dans la chambre. Car je me sentais un peu coupable, bien que cela soitbon. A ce moment là, Miryce me dit à l’oreille.- Qu’est ce qu’il m’est arrivé.- Tu t’es évanoui, et je viens de te réanimer.- Mais pourquoi tu m’as embrassé ?- Je ne sais pas. Mais je viens de te faire le bouche à ...
«1234»