1. DECOUVERTE D'UN SAUNA PARISIEN la suite...


    datte: 04/11/2018, Catégories: Hardcore, Partouze, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: sethorus,

    résumer de l'histoire précédenteDe passage dans un sauna parisien, j'avais détaillé le 1er étage, je vais maintenant détailler le sous-solLe BAISODROME se trouve au sous sol, il y a une super ambiance ( si l'on aime le style SM car c'est pas le pays des bisounours )Tout est très sombre, cela ressemble à une cave de HLM avec 2 écrans diffusant des films gays. Un couloir en forme de T avec une 10 ène de pièces de 2.5m sur 1.5m, un grand matelas dans chacune des pièces recouvert de vinyl marron foncé , en harmonie avec le chocolat des murs, un distributeur de gel fixé au mur, il y a qu'a tendre le bras pour se relubrifier le fondement, un gros tuyau PVC bricolé maison rempli de capotes à volonté.il y a une pièce flippante ultra sombre, c'est celle du glory hall, j'ai jamais vu personne y entrer ou en ressortir.Des affiches sur l'utilisation des préservatifs et l'interdiction d’introduire des stupéfiants dans l'établissement ( les mecs de toute façon parlent sport , muscu et protéines, ils me semblent super saint .la clientèle:je suis resté 4 heures et j'ai dénombré une 50 ène de clients, musclés, épilés, cheveux très court , pas de tatouage ( mon stéréotype du gay en à pris un coup, moi je suis tatoué ), 2 personnes de plus de 50 ans, 5 de moins de 22 ans ( je suis pas super attiré par la viande très fraiche ) et une dominante de 30 à 40 ans, tous musclés athlétiques mais pas bodybuldés , maigres, il y avait une seul personne avec une bedaine.sur 50 clients il y avait 5 blacks, ...
    3 asiats, 2 arabes, 0 roux ( j'ai jamais croisé de gayroux ).je viens de réaliser que j'ai vidé les couilles de 10% des clients de l'établissement à moi tous seul ( avec capotes ), j'avais mon matelas fraichement désinfecté et j'ai gardé ma cellule de baise toute la soirée.Les mecs sont super timides, ils se baladent en matant sans jamais chercher les gens du regard, et ils tournent et ils tournent et ils tournent ( pas de problèmes pour les 10 000 pas dans la journée ). au début j'essayais de les aguicher, j'étais sur mon matelas les fesses en l'aire en twerkant mais personne ne rentrait alors j'ai commencé à accoster le 1er qui ralentissais et qui était suffisamment mignon pour me plaire et cela marchait à tous les coups. j'ai enchainé les mecs un par un toute la soirée, et 1 et 2 et 3 et 4 et 5, j'encaisse super bien, je pourrais baiser toute une journée sans problème, j'adore sucer et me faire pilonner le culEn 2eme rencontre je suis tombé sur le dieu de la baise, je me suis fait démonter comme jamais...Un black pass à coté de moi et dans mon fort intérieur je me die que je n'ai jamais gouté à la viande brune et j'avais envie de savoir s'il avait une petite bite( en lisant des études documentés sur la taille des pénis suivant les peuples, la taille surdimensionnée des black est un mythe, la moyenne des blacks est à 14cm, je suis à 19cm et réserve ma belle bite endurante pour les femmes ). Moqueuse je lui propose de le sucer, il est souriant et poli et arrive à fermer le ...
«123»