1. Rencontre avec des filles de la cité.


    datte: 04/11/2018, Catégories: Anal, Partouze, Auteur: pompier37,

    Ce samedi soir, nous sommes attablés à la terrasse d’un café avec Frédéric, un pote qui habite mon immeuble et nous attendons Hervé, un copain de lycée que perdu de vue depuis plusieurs mois.Avec Frédéric, nous avions décidé que ce soir nous ne resterions pas dans la cave aménagée au sous-sol de notre immeuble mais que nous profiterions d’une des premières belles soirées de printemps pour aller prendre un pot et éventuellement lever deux minettes pas trop farouches pour faire tomber la pression comme il le disait.J’avais su depuis presque un an ménager le secret partagé avec Karima, la fille du compagnon de ma mère. Je l’avais baisée copieusement lors de l’anniversaire d’Hervé fêté dans notre « cave » et depuis j’entretenais avec elle une relation torride et il ne se passait pratiquement pas une semaine sans qu’elle vienne me retrouver dans ce qu’elle avait surnommé « son baisodrome ».Mère célibataire d’un jeune enfant, à 26 ans je peux dire que c’est vraiment une belle meuf ! De ses origines elle a une peau mate, des cheveux noirs qui lui descendent au milieu du dos lorsqu’elle les dénoue, un visage ovale avec des yeux marron et une bouche pulpeuse dans elle se sert divinement bien… Elle est un peu pulpeuse avec une poitrine plutôt rebondie et des hanches larges sous une taille fine…Le soir de l’anniversaire d’Hervé, j’avais découvert que Karima était une belle salope… Après avoir sucé mes potes, elle s’était fait sauter et lorsque je me suis retrouvé seul avec elle, elle ...
    m’avait entrepris et dit :- Kevin ! Ta bite est faite pour sodomiser les filles ! Elle est longue et fine ! Tu vas me défoncer la rondelle ! Il a bientôt deux ans que je ne me suis pas fait prendre par derrière ! J’en ai marre de godes !Sur le moment j’avais eu des scrupules… elle avait cinq ans de plus que moi, je la considérais comme une grande sœur… mais elle était décidée !Quand Hervé est arrivé, nous avons eu la surprise de le voir en compagnie d’une minette très jolie, genre métisse antillaise, qu’il nous a présenté :• Néphélie, ma fiancée…Et ladite fiancée avait un petit ventre rond de femme enceinte.• Oh, je vois votre surprise ! Nous nous connaissons depuis longtemps et nous sommes en ménage depuis Noël ! Nous ne resterons pas longtemps, sa daronne nous attend pour diner.Bref, une demi-heure plus tard, nous sommes seuls à nouveau, Frédéric et moi.La rue dans le centre de Saint Denis est très animée et la foule cosmopolite du 9 3 déambule devant nous…Soudain, nos regards sont attirés par deux beurettes d’une vingtaine d’années qui arrivent en se tenant par la main. Quand elles passent devant nous, nous les interpelons :• Oh les minettes, où allez vous comme çà ? C’est triste de n’avoir pas de mec pour vous sortir !• Et vous… pas de minette pour vous tenir compagnie !Le ton est donné ! C’est en riant qu’elles ont répondu !• Venez, n’ayez pas peur ! Installez-vous avec nous !• Çà tombe bien… on cherchait des pigeons pour nous payer un pot !• Ok… si c’est çà ! çà marche !• ...
«1234»