1. Les douches de la fac (1)


    datte: 04/11/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Zuzie,

    Je m’appelle Zuzie. Je suis blanche, brune, athlétique, toulousaine. J’ai les yeux marrons-noirs. Je fais 1 m 75, 90-60-90 et j’ai un 90D. Je sais que je suis sexy et je fais tourner les têtes. Je vais vous conter une des histoires qui m’est arrivée dans les douches de la fac de Sciences. A l’époque, j’étais en L3 STAPS ma dernière année et j’avais 21 ans. Le soir, je faisais de la danse de salon à la fac, je suis une sportive addic depuis le début de mes études. C’était le premier cours de la rentrée et pour la première fois, il était en fin de soirée et finissait à 22h30. En pratique, c’était plutôt du 23h00 moins le quart, les locaux étaient quasiment déserts. Quelques filles prirent avec moi la direction des vestiaires pour se changer. Moi, j’étais partie pour prendre ma douche. Je fus la seule à aller sous la douche. Une de mes potes Marine me demanda si elle voulait que je l’attende. Je lui ai dis que c’était bon. Je rentrais en métro et elle en vélo, je ne voulais pas qu’elle tarde trop. Il avait fallu attendre un peu que l’eau se réchauffe mais je commençais enfin à profiter de ma douche. Les vestiaires sont découpées en trois espaces. L’entrée donne sur le premier espace avec des bancs et des porte-manteaux. Le second espace est composé d’un toilette, d’un lavabo, de deux douches fermées avec des portes genre saloon (c’est pour les timides, je ne les utilises jamais, je trouve qu’elles sont mal nettoyées) et d’un couloir donnant sur une autre entrée vers le gymnase. ...
    Le troisième espace est évidement les douches. Avec l’agencement des murs, pour me voir, il fallait aller jusque dans le deuxième espace. Mes fringues étaient sur un banc. Ma serviette était sur le lavabo. Je profitais de ma douche. J’entendis la porte du vestiaire s’ouvrir. Je me suis dis que c’était sans doute une fille d’un autre cours du soir. J’entendis des pas se rapprocher. Quelqu’un toussota et s’exprima : — Mademoiselle, on ferme. — J’ai bientôt fi ... J’avais tourné la tête en même temps que je disais cela et je me suis tût. Je n’en croyais pas mes yeux. Le gardien était au niveau du lavabo et étaient en train d’inspecter les autres douches (celles qui ferment). Le gardien est un vieux monsieur d’une cinquantaine d’année voire peut être soixantaine. Il a l’air de se maintenir en forme mais il a les cheveux blancs. Il avait du me voir à poil de dos. J’étais estomaqué. Il aurait pu prévenir dès qu’il est entré. Je me mis à fixer le mur et fis passer mes mains pour me débarrasser du gel douche qui était encore sur ma peau — J’ai ... j’ai bientôt fini. Je me retournai vers le mur. Je tremblais dans un mélange de peur et d’excitation. Putain, j’étais à poils à trois mètres du mec. Le gardien continua son tour. Au bruit, je compris qu’il regardait maintenant les toilettes. Puis il s’arrêta et annonça de nouveau : — Mademoiselle, c’est l’heure de fermeture. — J’ai fini. Je me sèche et c’est bon. Je jetais un coup d’œil derrière moi. Il était fixe et regardait dans l’autre ...
«12»