1. A quoi tient la vie d'un couple... (5)


    datte: 04/11/2018, Catégories: Masturbation, Première fois, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: tatamix72,

    Forcément, le lendemain matin, je me réveille avec plein d’images qui se bousculent dans ma tête et me demande si je n’ai pas rêvé de tout ça !? Geoffrey !?... Il s’est sans doute déjà levé !?... Moi !?... Je m’aperçois que je n’ai même pas quitté ma robe hier soir, enroulée au niveau de mes hanches. Mes longs cheveux sont en pagaille, complètement emmêlés. Une forte odeur de sexe et de sueur plane dans toute la chambre.Je me tâte mon petit œillet pour arriver à me convaincre vraiment que ce vieux cochon de Roger m’a bel et bien défoncé le cul… ma peau est toute moite et collante, mon entrecuisse et notamment mes petites lèvres sont encore hypersensibles au moindre effleurement.Je n’ose pas me lever, anxieuse à l’idée de croiser le regard de Geoffrey ou même de son grand-père. D’ailleurs, je n’arrive pas à comprendre comment mon copain fait pour supporter tout ce que je lui fais subir, en me laissant baiser comme une petite pute juste devant lui. Et si cela l’excitait lui-aussi, que je m’offre à d’autres hommes en sa présence ?!En tout cas, cette pensée furtive suffit à humidifier ma petite chatte et à faire se dresser mes tétons…Après quelques minutes à avoir laissé divaguer mon esprit et à m‘être caressée le bout des seins, je me décide enfin à aller prendre une douche, avant de rejoindre Geoffrey et ses grands-parents. Pour calmer la situation que j’ai l’impression de ne plus du tout maîtriser, je choisis de m’habiller de façon plus sobre et moins provocatrice que la ...
    veille, avec un short long et un chemisier tout ce qu’il y a de plus classique. Je n’oublie pas non plus de passer une petite culotte en coton en-dessous, afin de ne laisser planer aucune ambiguïté pour ce vieux vicieux qu’est Roger. Néanmoins, étant donnés la forte chaleur de ces derniers jours et le fait que mes seins sont relativement petits et fermes, je m’autorise à ne rien porter sous mon chemisier.Je rejoins donc les hôtes de ce lieu ainsi que Geoffrey, déjà tout trois attablés sur la terrasse.- Bonjour mon amour, tu as bien dormi ?!Je suis un peu déconcertée par le sourire et la bonne humeur de mon copain, à l’opposé de sa gueule de trois pieds de long de la veille. Il se lève d’ailleurs promptement de table pour venir m’embrasser d’un baiser gourmand sur la bouche, alors que je m’assieds à côté de son grand-père.- Oui !?... Tu es levé depuis longtemps ?...- Non… depuis une petite heure seulement.- Bonjour ma puce… vous avez dû en faire des coquineries les deux cette nuit pour avoir l’un et l’autre les traits tirés comme ça ?! D’ailleurs, mon petit-fils est levé depuis une heure mais il n’est vraiment réveillé que depuis deux minutes et ton arrivée.Roger, en me disant ça, me caresse délicatement la joue avec son pouce, me provoquant un agréable frisson dans le haut du dos.- Roger ! Qu’est-ce que c’est que ces manières avec Axelia ?!... Vous voudrez bien l’excuser, les enfants… mais la sénilité semble lui faire perdre tout sens commun et toute retenue !Je ne peux m’empêcher ...
«1234»